Les nouvelles technologies sont souvent synonymes de progrès. Si certains se montrent parfois réfractaires à cette forme d’évolution, il est difficile de passer à côté. Dans certains cas, les avancées technologiques peuvent aider les individus à traverser des moments difficiles de leur vie, notamment la perte d’un proche.

Trop souvent les nouvelles technologies et les objets connectés sont associés à l’idée de divertissement et d’une certaine forme d’inintérêt. Pourtant, à côté des applications et gadgets peu utiles, certains concepts peuvent s’avérer très utiles, notamment les montres connectées dotées d’un ECG, les GPS intégrés aux smartphones, etc.

Mais les nouvelles technologies peuvent également aider à affronter les moments difficiles de la vie, comme la mort d’un proche. Il existe tout un marché consacré aux applications et gadgets qui tentent d’aider les personnes à surmonter le deuil d’un être cher.

Des applications de chat-box

Plusieurs développeurs ont développé des applications dédiées au deuil. Ces applis proposent de constituer une forme d’intelligence artificielle sur base de sa propre personnalité. Évidemment, le processus doit se faire de son vivant.

L’I.A. apprend de son utilisateur, de sa manière d’écrire, de réagir afin de mimer sa personnalité. Inversement, l’application peut collecter des données concernant une personne et se forger son caractère sur base des informations collectées.

Une fois le proche décédé, les proches du défunt peuvent ainsi continuer de discuter avec une version numérique de celui-ci.

Des robots à l’effigie des morts

Du côté des gadgets, on peut notamment citer le cas Digital Shaman, un robot capable d’afficher le visage du défunt et de mimer sa personnalité. De nouveau, le processus fonctionne uniquement de manière ante-mortem. Autrement dit, il n’est pas possible d’y faire appel lorsque la personne est déjà décédée.

Il faudra donc prévoir le recours au Digital Shaman. L’individu devra répondre à toute une flopée de questions pour que l’intelligence artificielle intègre ses réponses pour imiter son caractère et ses mimiques.

L’aide du robot-défunt est limitée dans le temps. Il n’est disponible que durant 49 jours, dans la pure tradition de la culture bouddhiste.