Si les “exclusivités” next-gen sont peu nombreuses, le catalogue de jeux de la PS5 est déjà bien chargé pour son lancement, avec plus d’une vingtaine de titres disponibles sur le PlayStation Store. Pour vous, nous avons sélectionné les jeux à faire absolument sur votre nouvelle console!

Astro’s PlayRoom 

Plus proche d’une démo technique visant à faire découvrir aux joueurs toutes les subtilités de la nouvelle manette PlayStation, la DualSense, que d’un vrai jeu, Astro’s Playroom est un jeu plein de charme, résolument fun et coloré. À travers ses quatre mondes exploitant chacun une spécificité de la manette, le jeu propose un gameplay varié qui se renouvèle sans cesse. Si l’aventure est courte – comptez 4h pour en voir le bout, en ligne droite -, Astro’s Playroom parvient à séduire avec son univers coloré, son personnage attachant, ses nombreux easter eggs et sa prise en main très fun.

C’est sans doute le titre de lancement le plus séduisant de la PS5. Difficile de trouver quelque chose à lui reprocher au vu de sa gratuité. Toutefois, on n’aurait clairement pas été contre prolonger l’aventure de quelques heures, quitte à devoir débourser quelques euros de plus… Mine de rien, le personnage d’Astro a un réel potentiel et pourrait très bien devenir la nouvelle coqueluche de la marque. Lire notre test complet.

DiRT 5

DiRT 5 prend un tournant arcade qui pourrait bien lui entrouvrir les portes d’un plus large public. La cassure avec les épisodes DiRT Rally, beaucoup plus orientés simu, est complète. Si le gameplay perd un peu en précision, DiRT 5 se présente comme un jeu de course très fun. Dans le mode principal, le joueur explorera des circuits totalement délirants, avec des courses sur glace en Norvège et au Tibet, des courses en pleine forêt en Chine, des compétitions de Gymkhana dans des stades et des événements uniques qui seront l’occasion de tester vos réflexes au volant d’une large panoplie de bolides.

Avec près de 76 circuits, plus de 60 véhicules et 25 heures de durée de vie pour le mode carrière, DiRT 5 propose un contenu très généreux. Esthétiquement, le jeu est également très réussi, surtout sur next-gen. Sa météo dynamique et ses jolis effets de lumière en mettent plein les yeux. Sur les consoles actuelles, le résultat est forcément moins impressionnant. Si les puristes le bouderont, le grand public tient là l’un des jeux de course les plus funs de ces dernières années! Lire notre test complet. 

Spider-Man Miles Morales Ultimate Edition

Si Spider-Man: Miles Morales n’est pas la suite de Spider-Man qu’Insomniac Games prétendait préparer, le nouveau jeu des créateurs de Sunset Overdrive n’en reste pas moins un formidable jeu d’aventure, d’une rare intensité. Miles Morales s’inscrit dans la continuité de Spider-Man avec son vaste open-world et ses missions principales admirablement mises en scène. Si le nouveau personnage que l’on incarne manque un peu de charme, ses nouveaux pouvoirs le rendent plus fun encore à jouer que ce bon vieux Spidey. Le jeu d’Insomniac mêle d’ailleurs toujours aussi brillamment combats, infiltration et survol de Manhattan dans un cocktail explosif, qui reste malheureusement de très courte durée. Et c’est bien là que le bas blesse car en ligne droite, le jeu se boucle en 5 heures top chrono.

Son scénario n’est pas forcément très excitant, il n’y a pas vraiment de surprise à attendre au niveau de l’univers du jeu et les combats de boss sont non seulement peu nombreux mais également pas forcément très excitants. A 59,99€, l’addition est salée. Mieux vaudra à ce titre opter pour l’Ultimate Edition, qui donnera accès au jeu originel remasterisé et à ses DLC, pour 20€ de plus. Lire notre test complet.

Devil May Cry 5 Special Edition

Avec Devil May Cry 5 : Special Edition, Capcom livre une version next-gen très convenue de l’un des meilleurs beat them all de la précédente génération de consoles. Avare en nouveautés, cette réédition du jeu ajoute un nouveau personnage au casting et un nouveau mode de jeu pour le moins “dantesque”. C’est surtout au niveau des performances que le jeu s’offre un lifting, avec le support du 120 images par seconde, de la 4K et du ray-tracing. Il ne faudra toutefois pas rêver : ce sera l’un ou ce sera l’autre. Si vous étiez passé à côté de cet excellent jeu au moment de sa sortie, la Special Edition vous permettra de jouer les séances de rattrapage. Dans le cas contraire, vous pesterez sans doute contre la politique de Capcom, de refacturer 39,99€ pour ce qui aurait dû être un upgrade gratuit… Lire notre test complet.

Demon’s Souls

Avec ce remake du Demon’s Souls de 2009, la Playstation 5 s’offre sa première exclusivité marquante. Le studio Bluepoint a choisi de rester le plus fidèle possible au matériau d’origine. Il conserve tout ce qui a fait du jeu originel un classique sur PS3. Père fondateur du genre, Demon’s Souls propose une expérience de jeu singulière, à la croisée des genres en mêlant brillamment jeu d’aventure, de survie et RPG. On retrouve ce besoin de rester constamment sur ses gardes, avec des affrontements toujours aussi exigeants et réussis. Il faudra maîtriser l’art de l’esquive et être très prudent dans Demon’s Souls, pour espérer boucler les niveaux du jeu. La formule du die & retry fonctionne toujours aussi bien, mais destine toutefois ce titre à un public relativement élitiste. Très clairement, il ne s’agit pas d’un jeu à mettre entre toutes les mains. Bluepoint a toutefois parfaitement géré le travail en revoyant plusieurs éléments du gameplay et en livrant un titre visuellement très soigné.

La direction artistique superbe du titre, son ambiance sonore et sa difficulté restent ses trois plus beaux atouts. Tout n’est pas parfait, notamment au niveau de la prise en main, avec une caméra qui a tendance à nous freiner dans notre élan, et des combats de boss un peu décevants mais pour quiconque aime le genre, Demon’s Souls reste un titre qui se déguste avec sagesse. Lire notre test complet.