A côté des blockbusters du mois – Call of Duty Modern Warfare, GRID ou encore The Outer Worlds, le mois d’octobre 2019 aura été l’occasion de découvrir quelques jolies perles indépendantes et revivals inattendus, qui sont parvenus à voler la vedette aux grands noms dans notre sélection du mois. 

Luigi’s Mansion 3 (Switch)

Avec Luigi’s Mansion 3, Next Level Games transforme un concept séduisant en une franche réussite en nous livrant un jeu d’aventure d’une richesse insoupçonnée, qui propose une expérience de jeu solide en solo comme en coop’. Chasser le fantôme n’a jamais été aussi fun. Et pour la première fois dans la série, il est possible de le faire à deux, avec un second joueur. Nintendo propose également un mode compétitif très solide, en local comme en ligne. Outre son contenu, d’une rare générosité, Luigi’s Mansion 3 séduit surtout par sa diversité de séquences de jeu, d’ambiances et de décors. Visuellement, Next Level Games réalise également presqu’un sans fautes. Inutile de le préciser, Luigi’s Mansion 3 figurera sur la wishlist de nombreux joueurs à Noël… Lire notre test complet.

Trine 4 (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Reprenant pratiquement à l’identique la recette des deux premiers volets, Trine 4 : The Nightmare Prince parviendra à séduire les joueurs avec son univers enchanteur et son gameplay coopératif. Les fans des précédents opus lui reprocheront sans doute sa trop grande accessibilité et un manque relatif de nouveautés. C’est un fait toutefois : la formule fonctionne toujours aussi bien et les développeurs de Fronzebyte maîtrisent désormais parfaitement leur level-design. Parcourir le jeu à 4 est un véritable délice. Vendu sous la barre des 30€, Trine 4 : The Nightmare Prince a pourtant tout d’un très grand jeu avec sa direction artistique superbe, son rythme parfaitement maîtrisé et sa réalisation soignée. Si vous cherchez un jeu à parcourir entre amis, foncez, vous ne le regretterez absolument pas. Lire notre test complet.

Trine Series 1-3 (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Malgré les années, Trine n’a pas pris une ride. Retrouver l’univers fantaisiste de la série est un véritable régal avec cette compilation qui rassemble les trois premiers volets de la série. Magicien, voleuse et guerrier devront coopérer pour progresser à travers des niveaux au level-design soigné, qui regorgent de boss et d’énigmes. A mi-chemin entre un jeu de plate-forme old-school et un jeu d’action / aventure en 2D, Trine est une expérience unique, qui se déguste de préférence à plusieurs, en coop. Le jeu n’a rien perdu de sa superbe. Et si les deux premiers volets sont sans aucun doute les plus intéressants dans cette compilation, Trine 3 n’en reste pas moins une expérience qui mérite le détour, ne serait-ce que pour la beauté de ses superbes paysages. Si vous étiez passé à côté des 3 premiers volets de la série, cette compilation vous permettra de rattraper votre retard, avant de vous plonger dans l’excellent Trine 4 : The Nightmare Prince. Lire notre test complet. 

Frostpunk : Console Edition (Xbox One, PS4)

Très grosse surprise sur PC, Frostpunk a droit à un portage sur consoles soigné. Les développeurs polonais d’11 bit Studios sont parvenus à transposer brillamment leur jeu sur consoles, en adaptant l’interface et en simplifiant sensiblement le gameplay de leur jeu. Le portage consoles bénéficie également de nombreux ajouts au niveau du contenu, avec une nouvelle campagne et le mode infini, en plus des multiples rééquilibrages au niveau du gameplay. Si vous n’aviez pas craqué à l’époque pour Frostpunk, il est temps de se laisser tenter car cette réédition sur consoles mérite largement le détour. Le gameplay totalement atypique de ce city-Builder, qui propose au joueur de construire une gigantesque ville dans un univers post-apo gelé mérite le détour et la direction artistique superbe du jeu lui confère une identité véritablement unique. Une réussite complète, même si l’on perd forcément un tout petit peu en précision par rapport au PC. Lire notre test complet.

Disco Elysium (PC)

Reprenant le concept de jeux de rôle au pied de la lettre, tel que se joue ce type de jeu sur table, le titre de ZA/UM séduira les amateurs du genre de par son originalité et sa richesse. Disco Elysium n’est pas un RPG dans le sens traditionnel du terme. Ici, la plupart des interactions se font par le biais de commentaires et répliques, qu’il faudra habilement choisir. De la psychologie de son héros à ses mécanismes de jeu atypiques en passant par son univers charmant, Disco Elysium est une excellente surprise, malgré un gameplay qui reste très contemplatif. On notera toutefois un prérequis majeur pour se lancer dans l’aventure : il faudra en effet parfaitement maîtriser l’anglais pour progresser dans l’aventure puisqu’aucune traduction n’est au programme. Lire notre test complet.