Le domaine de l’aviation civile a connu évolution croissante depuis les premiers avions il y a presque 120 ans. Plus de confort, plus de capacité de transports et d’autonomie, plus de services, l’aviation se renouvelle sans cesse et pourrait d’ailleurs connaitre de nouvelles révolutions dans les prochaines années.

Une surveillance en temps réel

L’une des premières révolutions que pourrait connaitre l’aviation civile est la mise en place de boîtes noires capables de transmettre des données de vols en temps réel. Pour l’instant, ces enregistreurs de vol ne partagent leurs informations précieuses uniquement si elles sont retrouvées.

Dans le cas de crash d’avion dans des zones difficiles d’accès, elles peuvent ne jamais être localisées. Les raisons de l’accident de l’appareil restent donc un mystère. Avec des boîtes noires en communication permanente ou périodique avec les stations de contrôle, ce problème ne se poserait plus.

Une société est actuellement en train de travailler à développer ce nouveau type de boîtes noires. Il faut pour cela faire appel à des satellites placés en basse orbite.

Le Wifi partout, tout le temps

Crédit : AFP

Pour l’instant, seules quelques compagnies aériennes proposent à ses passagers de surfer sur Internet durant leur vol. Une offre limitée à un prix souvent exorbitant qui pourrait évoluer dans les années à venir. Sa qualité devrait également s’améliorer.

Les premiers wifi disponibles à bord sont apparus aux débuts des années 2010. Une connexion qui passe soit par des antennes au sol disponibles selon le trajet du vol, soit via des satellites de télécommunication en orbite. Cette dernière solution représente un coût important pour les compagnies aériennes et donc, pour les passagers. Dans les deux cas, les débits sont limités.

Mais le marché pourrait représenter 135 milliards de dollars en 2035. Les fournisseurs de télécommunications et fabricants de satellites sont donc très motivés à développer les connexions wifi dans les avions.

Le déploiement de l’offre devrait permettre de réduire les coûts, mais il faudra cependant se montrer patient pour qu’une technologie adéquate soit développée afin de proposer une connexion de qualité durant les vols.

Des alternatives aux pollutions environnementales et sonores

Plusieurs projets d’avions sont actuellement à l’étude. Que ça soit pour proposer des appareils plus grands ou plus rapides, les projets ne manquent pas. Souvent pointée du doigt pour la pollution environnementale et sonore qu’elle génère, l’aviation est en passe de se réinventer.

Certains projets se concentrent pour proposer des alternatives à l’utilisation de carburant polluant, le kérosène. Il est vrai que voler et transporter des passagers exigent des qualités impressionnantes de carburant. C’est pourquoi certains chercheurs tentent de mettre au point des modèles d’avions moins polluants. Le biocarburant a déjà fait son entrée dans l’aviation.

Parmi les projets les plus réalistes actuellement, on a les avions hybrides. Ils volent toujours grâce au kérosène, mais font appel à un moteur électrique pour réaliser certaines manœuvres au sol. Un moyen de réduire la consommation de carburant.

Évidemment, les avions totalement électriques sont également envisagés, mais cela exige des capacités impressionnantes d’électricité en fonction des trajets. Pour l’instant, cette solution n’est possible que pour des avions plus petits pour des distances assez courtes.

Autre solution envisagée : les panneaux photovoltaïques. Certains estiment qu’il serait intéressant de poser de tels panneaux sur les avions afin de profiter des rayons du soleil.

Une startup a également imaginé un avion qui pourrait voler grâce à des jets d’air. 

Des meilleurs matériaux et des formes différentes

Depuis la création de l’aviation, la forme des avions n’a cessé d’évoluer, devenant de plus en plus aérodynamique. Et cela devrait continuer grâce à la recherche.

L’un des matériaux qui pourraient se retrouver sur les avions de demain est le matériau composite. Celui-ci est plus léger que les autres matériaux. Il est également très résistant tout en étant flexible. Le matériau composite se retrouve déjà dans l’aviation actuelle, mais il pourrait occuper une place plus importante dans les années à venir.

La forme des fuselages pourrait encore évoluer afin de permettre un meilleur aérodynamisme. Parmi les solutions proposées, on retrouve des avions sans distinction entre les ailes et le corps de l’appareil, le fuselage. Les ailes pourraient également encadrer le fuselage.