Jeux-vidéo : notre top 5 de janvier

Traditionnellement assez calme, le mois de janvier aura toutefois été l’occasion cette année de découvrir quelques très bons titres.

Expeditions Rome (PC)

Avec ce passage au temps des Romains, la saga Expeditions du studio danois Logic Artist continue son ascension et prouve qu’elle ne fait que s’améliorer au fil des épisodes. Le RPG-tactique au tour par tour s’inspire très fortement d’un certain XCOM dans son gameplay sur le champ de bataille, avec des points d’action et une équipe dont il faut habilement exploiter les forces et faiblesses. Ces passages sont très réussis, ce qui est malheureusement moins le cas des phases de conquête qui, malgré une très bonne idée, s’engouffrent dans une répétitivité parfois lassante. Avec sa cinquantaine d’heures de durée de vie, Expeditions : Rome ne nous vole pas, loin de là. Expeditions mêle également des phases de stratégie, avec lesdites conquêtes, mais également de gestion, avec un camp à développer qui permet au joueur d’améliorer son équipe. Un point non négligeable compte tenu de la difficulté parfois repoussante du titre. Visuellement, le jeu est plutôt joli, avec de très beaux effets de lumières et des textures soignées. La direction artistique propose quant à elle une très bonne immersion dans la période romaine. Seul petit bémol : la bande sonore n’est pas des plus diversifiée… Quoi qu’il en soit, si vous êtes un amateur de la franchise XCOM et la période romaine, Expeditions : Rome semble être le jeu idéal en ce début d’année. Lire notre test complet.

Mushroom Wars 2 console edition (PS4, Xbox Series, Switch, PC)

Accessible tout en offrant une jolie profondeur de jeu, Mushroom Wars 2 est un jeu de stratégie qui vous met aux commandes d’une armée de champignons qui va affronter différents clans ennemis à travers une guerre fratricide. Très accessible, le titre parvient toutefois à joliment se renouveler grâce à la diversité de son casting, de ses cartes et de ses conditions de jeu. On ne dirige pas ici directement ses hommes sur le terrain mais on leur assigne des ordres. L’objectif est simple : conquérir les différents villages et rayer de la carte l’ennemi. Les parties sont courtes et terriblement funs, en particulier en multijoueur. A ce niveau, le titre réussit brillamment, avec du multi en local et en ligne, jusqu’à quatre joueurs. Le solo est certes un peu répétitif, mais pour peu que vous adhériez au concept, il y a de quoi rester scotché à sa manette. Lire notre test complet.

Rainbow Six Extraction (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC)

Avec Rainbow Six Extraction, Ubisoft ose tenter quelque chose de radicalement différent. D’un FPS multijoueur compétitif, on passe ici à un FPS coopératif dans un  univers SF très convaincant. Exit la guerre contre le terrorisme, place à une invasion extraterrestre. Le gameplay reste fidèle à l’ADN de la franchise, avec des séquences d’action intenses et beaucoup de tactique. Les 18 agents, tous tirés de Siege, disposent chacun de leur propre capacité et arsenal malgré un équipement bien maigrichon. Les parties sont terriblement jouissives, avec des objectifs relativement variés qui vont du sauvetage d’agent à l’élimination de cible. Si la formule fonctionne parfaitement, elle a toutefois tendance à vite se répéter, la faute à un contenu très (trop!) léger. Pas de scénario ici mais une succession de missions sans aucun lien entre elles, des environnements trop sages, des niveaux trop petits et une progression frustrante qui rallonge artificiellement la durée de vie. A bien des égards, Extraction ressemble à un free-to-play. Le jeu est pourtant vendu presque plein tarif (40€). On comprend dès lors mieux son intégration au Gamepass. Lire notre test complet.

Windjammers 2 (PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC, Switch)

Après avoir remis des séries classiques comme Streets of Rage ou Wonder Boy sur le devant de la scène, Dotemu s’attaque maintenant à Windjammers, un jeu d’arcade de SNK sorti en 1994. L’éditeur français propose une suite à ce titre qui a su faire vibrer les fans de jeux de versus. Si vous ne connaissez pas le concept, il s’agit d’un jeu de sport ou le but est de lancer un frisbee dans les cages de l’adversaire pour gagner des points. Au contrôle de l’un des dix personnages jouables, il est question de renvoyer ce frisbee en utilisant différentes techniques comme des lobs ou des smashs dans le but de trouver une faille dans le jeu de l’adversaire. Le gameplay se révèle diablement fun et intense lorsqu’on en saisit toute la profondeur. Windjammers 2 est, en effet, un titre aux nombreuses subtilités qu’il faut découvrir en pratiquant, la faute à un tutoriel peu efficace. Visuellement réussi et très coloré, le titre s’inspire des jeux SNK de l’époque et propose une bande-son qui colle bien avec le reste. Le plus gros souci du jeu réside dans son manque de contenu puisque, en dehors des matchs en local ou en ligne, il ne propose qu’un petit mode arcade qui se termine très vite. Tout l’intérêt réside évidemment dans son mode en ligne où son gameplay arcade brille véritablement. Windjammers 2 est un titre fun, grisant et addictif qui ravira les fans de jeux de versus. Lire notre test complet.

Légendes Pokémon Arceus (Switch)

Alors que les remakes de Pokémon Diamant et Perle sont sortis en novembre dernier, un nouveau jeu Pokémon débarque déjà sur Switch. C’est cette fois Game Freak qui est aux commandes de ce Légendes Pokémon: Arceus, un titre plus ambitieux qui apporte son lot de nouveautés. Nous incarnons un jeune garçon ou une jeune fille qui se retrouve des centaines d’années dans le passé, à une époque où les humains et les Pokémon ne vivent pas en harmonie. Au cœur de la région de Hisui, l’ancienne région de Sinnoh, notre personnage va rejoindre le groupe Galaxie et leur corps de recherche pour en apprendre plus sur les Pokémon et construire le tout premier Pokédex. Un contexte inédit dans la série et plutôt rafraîchissant qui permet d’en apprendre plus sur la création des liens qui unissent humains et Pokémon. C’est dans la ville de Rusti-Cité que l’on se prépare avant de partir en exploration dans de grandes zones ouvertes où se trouvent tout un tas de Pokémon à capturer et à affronter. Si le système de combat reste sensiblement le même, quelques nouvelles possibilités apportent un peu plus de stratégie. Mais le titre propose également d’être actif en dehors des combats puisque notre personnage peut utiliser des objets et des Pokéball librement, mais aussi être pris pour cible par des créatures enragées. Légendes Pokémon: Arceus est malheureusement beaucoup moins convaincant visuellement. Il accumule de nombreux problèmes techniques qu’il faut ajouter au manque de vie de sa mise en scène. Malgré ça, le titre nous tient beaucoup moins la main que dans les derniers RPG de la licence et permet de donner un réel sentiment de liberté, il montre même une certaine difficulté par moment. L’expérience Légendes Pokémon: Arceus est beaucoup plus moderne et dynamique sur de nombreux aspects. Le titre n’invente rien mais propose une nouvelle expérience sympathique pour la licence. Lire notre test.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.