Jeux-vidéo : notre top 5 de novembre

Chargé en sorties, le mois de novembre aura été l’occasion de découvrir quelques jolies pépites. Retour sur les incontournables du mois.

Forza Horizon 5 (PC, Xbox One, Xbox Series)

S’il n’introduit aucune nouveauté majeure par rapport au dernier volet, Forza Horizon 5 parvient à s’imposer sans difficulté comme l’un des meilleurs jeux de course arcade de ces dernières années et potentiellement la première vraie claque sur les consoles next-gen. Playground Games maîtrise parfaitement sa formule du monde ouvert et propose avec le Mexique un formidable terrain de jeu, avec des décors de jeu variés, des courses par centaines et des éditeurs de défis et modes de jeu en ligne qui offrent une durée de vie quasiment infinie à ce titre. Extrêmement fun à prendre en main, Forza Horizon 5 joue la carte de la démesure avec sa carte gigantesque, ses défis totalement délirants et sa réalisation grandiose. Il parvient également à réunir à la fois les fous du volant et les débutants grâce à sa prise en main accessible et sa conduite rigoureuse. S’il y a un jeu qu’il ne faut pas manquer en cette fin d’année, c’est celui-là. Lire notre test complet. 

Football Manager 2022 (PC, Xbox One, Xbox Series)

Après nous avoir fourni deux épisodes irréprochables, Sports Interactive nous propose une cuvée 2022 de sa célèbre simulation d’entraîneur de foot qui reste, certes, un excellent cru, mais qui accuse une certaine stagnation, avec trop peu de nouveautés franchement marquantes. Outre le nouveau “data center” qui offre des statistiques extrêmement détaillées sur votre équipe ainsi que les animations des joueurs, la clôture du marché des transferts et vos rapports avec le staff, FM 2022 n’offre rien de vraiment neuf à se mettre sous la dent.  Le moteur de jeu continue irrémédiablement à prendre de l’âge, et il serait plus que temps que les développeurs s’attardent sur ce point. Un pas dans la bonne direction avait été fait l’année dernière avec la nouvelle modélisation 3D, cette année ce sont les animations qui sont revues, il ne manque plus qu’un moteur de jeu digne de ce nom pour parfaire la formule. Les nouveaux joueurs trouveront toutefois là une excellente simulation, à la durée de vie infinie et à la base de données qui l’est tout autant. Les puristes qui possèdent déjà l’épisode précédent seront en revanche déçus par l’absence de nouveautés. Lire notre test.

Jurassic World Evolution 2 (PC, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5)

Jurassic World Evolution 2 est plus une évolution qu’une révolution pour la série de jeux de gestion de parc à thème. Sans chambouler les règles de la saga, les équipes de Frontier Developments proposent un épisode qui est bien plus complet que son prédécesseur et qui gomme les défauts qu’étaient les siens. Le nombre de dinosaures passe ainsi de 37 à 79, avec l’arrivée tant attendue des dinosaures marins et ailés. Les spécialistes, tellement éreintants dans le premier épisode, ont enfin disparu, tandis que l’on retrouve des cartes bien plus grandes pouvant laisser libre cours à notre imagination, avec de nombreux dinosaures à découvrir et capturer. Si la campagne n’est pas très élaborée et que l’on en fait vite le tour, on se réjouira du nouveau mode Théorie du Chaos, permettant de revisiter les scénarios des cinq films de la saga. Techniquement, les cartes sont très jolies, les effets visuels réussis et les créatures plus vraies que nature. La bande sonore est, pour sa part, tout bonnement incroyable, avec les mythiques compositions de John Williams et le tout aussi culte doublage de Jeff Goldblum. On regrettera toutefois que de nombreux bugs persistent, venant bien souvent entraver la progression lors des missions. Un retour très plaisant pour la saga donc, d’autant qu’il intervient quelques mois avant la sortie tant attendue du sixième opus au cinéma ! Lire notre test. 

Marsupilami (PC, Xbox One, Switch, PS4)

On n’en attendait pas grand chose. Marsupilami : Le Secret du Sarcophage s’impose toutefois comme une excellente surprise. Le jeu d’Ocellus Studio s’inspire très ouvertement d’un Sonic, côté gameplay, avec une vue latérale, des séquences de jeu très nerveuses et des niveaux bonus dans lesquels il faut emmagasiner un maximum de points en un temps limité. A la fois très accessible pour les néophytes avec son mode débutant très permissif, et très technique pour les amoureux des jeux de plate-forme, le titre offre un sérieux challenge même pour les connaisseurs avec des niveaux de plus en plus exigeants, qui sont remplis de pièges à éviter, mais également de secrets à découvrir. On reprochera au titre de ne pas mettre assez en avant ses personnages charmants et son scénario, qui nous est à peine présenté dans la très courte intro. Les plus petits auront peut-être du mal à y accrocher à cause de cela. Techniquement, le jeu est toutefois très réussi, l’aventure est prenante du début à la fin, et si le jeu est pratiquement une réplique de Sonic, il parvient à s’en démarquer avec un univers coloré et quelques idées qui lui sont propres. Bref, voilà un très joli cadeau pour les petits comme pour les grands, mais également assurément l’un des jeux les plus rafraichissants de cette fin d’année! Lire notre test.

Shin Megami Tensei V (Switch)

Après plusieurs années d’attente, Shin Megami Tensei V est enfin disponible en exclusivité sur la console de Nintendo. Si la série Megami Tensei est un peu plus connue chez nous grâce à son spin-off Persona, c’est cette fois un tout nouvel épisode de la série mère qui est proposé par Atlus. Le titre se déroule à notre époque dans la ville de Tokyo. Nous incarnons un jeune étudiant qui va être transporté dans le Da’at, le monde des enfers. Suite à sa rencontre avec un être du nom de Aogami, il devient un Nahobino capable de tenir tête aux démons et aux anges qui habitent ce monde. Ce cinquième épisode reste très fidèle aux précédents jeux, il s’agit d’un RPG avec des combats au tour par tour et avec une forte composante “dungeon crawler”. Le système de combat est assez classique et utilise beaucoup les faiblesses élémentaires. Il est possible de pouvoir enchaîner les tours en prenant avantage de ces faiblesses. Shin Megami Tensei V se montre plus original en proposant des environnements ouverts en dehors des combats, ajoutant une certaine importance dans l’exploration. Le titre propose également une bonne dose de personnalisation grâce à son côté “Pokemon-like”. Se composer une équipe de démons différents va être primordial pour pouvoir progresser dans ce jeu tout de même très difficile. Les ennemis peuvent prendre avantage des mêmes mécaniques que nous, ce qui rend le jeu particulièrement punitif. Techniquement pas au top, il s’en sort tout de même grâce à une bonne direction artistique. S’il est peut-être un peu trop exigeant, le titre devient également très addictif grâce aux différentes possibilités qu’il offre. Shin Megami Tensei V démontre à nouveau le savoir-faire d’Atlus dans le domaine. Lire notre test.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.