Jeux-vidéo : notre top 5 d’avril

Habituellement assez calme, le mois d’avril aura été l’occasion de découvrir quelques jolies surprises.

Outriders (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

S’il a parfois l’apparence d’un TPS générique, Outriders est pourtant l’un des shooters coopératifs les plus réussis de ces dernières années. Le nouveau jeu du studio polonais People Can Fly séduit par son contenu gargantuesque, son gameplay extrêmement nerveux qui s’inspire des fast-FPS et ses nombreuses très bonnes idées piochées à gauche et à droite, de son système de couverture inspiré de Gears of War à ses mécanismes de RPG, en passant par son univers sauvage, qui rappelle parfois celui de Halo. S’il a l’apparence d’un jeu-service, Outriders nous est toutefois livré dès sa sortie dans sa version intégrale, avec près de 40 heures de contenu, zéro microtransaction et aucun Season Pass à l’horizon. La formule est donc très séduisante. Il faudra toutefois composer avec une intro peu engageante et un scénario maladroitement mis en scène. La planète Enoch ne manque toutefois pas de charme et sur la durée, Outriders parvient à convaincre, que ce soit par la richesse de son univers, ses mécanismes de jeu bien huilés ou son gameplay jouissif. Ne vous fiez pas à ses apparences, il s’agit à n’en pas douter de l’un des jeux les plus divertissants de ces dernières années, que vous prendrez de surcroit un réel plaisir à parcourir avec vos meilleurs amis. Lire notre test complet.

NieR Replicant (PC, PS4, Xbox One)

NieR Replicant ver.1.22474487139 est un remaster très réussi du premier volet de la série, sorti il y a maintenant 11 ans. Comme souvent toutefois, Square-Enix a tendance à facturer au prix plein un travail de remasterisation qui reste léger, esthétiquement en tout cas. Les développeurs se sont principalement contentés de retravailler la gestion de la lumière et des ombres. Le résultat est convaincant, mais il ne faut pas s’attendre à une claque graphique. Les décors du jeu restent vides et manquent cruellement de vie. En revanche, on ne peut qu’applaudir le travail réalisé au niveau de l’optimisation. Exit les chutes de framerate dans ce remaster, qui bénéficie aussi de nouveaux contenus, d’une bande originale entièrement retravaillée et de quelques retouches au niveau du gameplay. Les joueurs qui étaient passés à côté de cette excellent action-RPG et qui avaient adoré Nier Automata tomberont sans doute sous le charme de Nier Replicant. Le jeu de Cavia brille par son univers sombre, sa direction artistique superbe et ses décors mélancoliques. En dépit des apparences, il est également l’un des Action-RPG les plus intenses et accessibles que vous pourrez trouver en magasin. Lire notre test complet.

Returnal (PS5)

Avec Returnal, le petit studio finlandais Housemarque signe son titre le plus ambitieux à ce jour. Curieux mélange de shooter et de rogue-lite, Returnal séduit par l’intensité de son gameplay et sa technicité. Les amoureux de Souls-like seront aux anges. Le challenge est là. Ceci étant dit, la difficulté peut se montrer très frustrante dans Returnal, compte tenu de l’orientation du jeu. A chaque mort, retour à la case départ. Le joueur perd son équipement et doit recommencer le niveau depuis zéro… Returnal est très clairement un jeu élitiste qui s’adresse à un public de passionnés. Son concept de boucle temporelle n’est toutefois qu’un justificatif pour cette approche rogue-lite, sans laquelle Returnal n’aurait sans doute pas vraiment brillé. S’il manque le coche sur le plan narratif et se montre très répétitif, Returnal n’en reste pas moins un jeu plein de charme. Par son univers atypique tout d’abord. Echoué sur une planète alien à la faune hostile, le joueur devra tenter de découvrir les mystères de cette boucle temporelle qui le ramène sans cesse au moment du crash de son vaisseau. Mais aussi par son gameplay intense, qui ne laisse aucune place au hasard. Pour progresser, il faudra faire preuve de beaucoup de skill, étudier les déplacements de ses adversaires et sans cesse faire évoluer son équipement. S’il ne s’adresse clairement pas à tout le monde, Returnal n’en reste pas moins une expérience qui mérite le détour. Lire notre test complet. 

New Pokémon Snap (Switch)

De retour après un peu plus de 20 ans d’absence, la formule Pokémon Snap se voit modernisée par les développeurs de chez Bandai Namco. Dans la peau d’un jeune garçon ou d’une jeune fille, nous débarquons dans la région de Lentis où le professeur Miroir nous confie la mission de photographier les créatures que nous pouvons y trouver et également de percer le mystère des Pokémons luminescents. New Pokémon Snap est donc un jeu de safari-photo dont le but est d’immortaliser les Pokémons sous tous leurs aspects. Proposant des parcours scriptés à la manière d’un rail shooter, le jeu donne toutefois la possibilité d’interagir avec les Pokémons de différentes manières. Le jeu demande alors un peu de réflexion et d’expérimentation pour découvrir toutes les interactions et comportements des monstres de poche. Si le scénario se révèle trop simpliste, l’univers enchanteur du jeu est plein de charme. Les Pokémons bénéficient de nombreuses animations les rendant plus vivants que jamais. Malheureusement le titre souffre un peu techniquement et sa bande-son est assez oubliable. S’il faut compter une dizaine d’heures pour venir à bout de l’aventure principale, découvrir tous les Pokémons et compléter le Photodex demande bien plus de temps. On ne l’attendait pas forcément au tournant mais cette suite est une jolie réussite, et assurément un incontournable pour les fans de la série. Lire notre test complet. 

R-Type Final 2 (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, Switch)

Il est difficile de ressortir du placard une franchise dont le dernier opus est sorti il y a 17 ans. Néanmoins, le studio nippon Granzella parvient à redonner ses lettres de noblesse à la franchise R-Type, fleuron de la grande époque du shoot’em up. Fidèle à ses ancêtres, R-Type Final 2 s’impose comme un shoot them up exigeant et terriblement nerveux, qui forcera le joueur à apprendre par cœur les niveaux pour progresser dans l’aventure. L’ADN de la série et là et le titre devrait plutôt être une bonne surprise pour les fans de la série. Difficile toutefois de ne pas être déçu par le modèle économique du jeu. R-Type Final 2 propose déjà un contenu léger pour le prix auquel il est proposé (39,99€), mais en plus, il faudra débourser 19,9€ de plus pour débloquer des niveaux additionnels… L’addition est donc assez salée. D’autant plus que le résultat est loin d’être parfait avec des hitbox qui manquent de précision, une bande son qui tape vite sur le système et des niveaux parfois beaucoup trop courts… Esthétiquement en revanche, il n’y a rien à redire. Le jeu est vraiment très joli. Le studio Granzella est parvenu à joliment redonner un petit coup de fraîcheur à une série qu’on pensait à tout jamais oubliée, ce qui est en soi déjà un petit miracle. Lire notre test complet. 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.