Parmi les incontournables du shoot’em up, la franchise R-Type fait son grand retour après plus de 17 ans d’attente.

Si vous avez joué dans les années 1980 ou 1990 sur des bornes d’arcade, vous n’êtes très certainement pas passé à côté de la désormais mythique franchise R-Type. Fleuron du shoot’em up, R-Type fait partie des grands noms du jeu vidéo, avec pas moins de 7 épisodes en 16 ans. Le dernier épisode majeur en date, R-Type Final, date de 2004 et était sorti sur PlayStation 2. 17 ans et 3 générations de consoles plus tard, la franchise fait son grand retour.

Comme tous les précédents R-Type et la plupart des shmup, ne vous attendez pas à avoir affaire à un scénario dans cet opus. Vous allez juste vous contenter de détruire de l’alien et ce n’est pas bien grave, puisque c’est tout ce que l’on demande au titre.

Les affrontements et en particulier avec les boss sont une franche réussite et procurent un sentiment de nostalgie incroyable.

Et pour ce faire, il faudra apprendre à manipuler avec brio son vaisseau spatial. Celui-ci répond magnifiquement aux commandes des gâchettes et le temps de latence, devant être le plus faible possible dans un shmup, est quasi nul.

Les grands principes déjà présents dans R-Type Final premier du nom sont repris dans cette suite. On peut toujours modifier la vitesse de notre vaisseau sur 4 allures différentes, et l’utilisation de ces boules de puissance reste omniprésente pour accroître votre puissance de feu. Autant le dire de suite, on ne boude pas notre plaisir à ce que les sensations de jeu soient quasiment semblables à celles d’il y a 17 ans. L’affrontement avec les unités ennemies est d’une rare intensité et requiert des skills incroyables de la part du joueur.

Attention toutefois, puisque R-Type Final 2 n’est pas à mettre entre toutes les mains. La difficulté est bien présente, même en mode “facile”. Vous n’aurez ici que 3 vies pour progresser à travers les sept niveaux du jeu… Ce qui signifie que la progression se fera par l’échec et par la répétition. Il faudra recommencer encore et encore chaque niveau jusqu’à les maîtriser tous parfaitement et parvenir au bout de l’odyssée.

Petite mention toute particulière pour les affrontements avec les boss. Plus variés les uns que les autres et avec des patterns très bien développés, les ennemis majeurs de R-Type Final 2 font presque à eux seuls tout le charme du titre. On retiendra par exemple le boss du second niveau, se dédoublant et plantant tout autour du niveau des plantes voraces prêtes à vous attaquer.

Les 12 vaisseaux disponibles sont extrêmement plaisants à piloter et disposent de patterns fort différents les uns des autres. Certains utiliseront un blaster à rafale, là où d’autres seront en tir continu. Les différents “pouvoirs spéciaux” sont eux aussi suffisamment variés d’un vaisseau à l’autre pour donner l’envie de les tester tous. Il est également possible pour le joueur de personnaliser comme bon lui semble son vaisseau, d’un point de vue du design bien sûr. Chaque vaisseau dispose par ailleurs d’un design relativement bien conçu et très inspiré.

R-Type Final 2 pèche énormément dans son contenu, avec de nombreux DLC déjà prévus.

Si les sensations sont là et que R-Type Final 2 est globalement une bonne surprise, difficile de ne pas être déçu par le modèle économique du jeu, vendu presqu’au prix plein (39,99€) – tarif auquel il faudra ajouter 19,99€ pour débloquer quelques niveaux de plus… On est là très clairement face à un jeu en kit. C’est d’autant plus dommage que les niveaux se bouclent très rapidement et que le contenu pourra paraître assez léger, même pour le genre.

L’un des changements les plus impressionnants depuis le dernier épisode est incontestablement le gap visuel franchi par la franchise. Les graphismes de R-Type Final 2 sont extrêmement convaincants. Les effets de lumière se répercutent sur des environnements très variés et plus réussis les uns que les autres. Certes, on n’atteint pas les standards établis par certains jeux, mais le résultat est globalement très satisfaisant pour un titre du genre.

Les environnements sont très plaisants et surprennent avec leur effet de parallaxe et de fausse 3D.

Nous ne parlerons pas ici de 2D ni de 3D pour de nombreuses raisons. Le titre n’est, à proprement parler, pas en 3D, car vous ne contrôlerez votre vaisseau que sur deux axes, comme dans la plupart des shmups. Cependant, le titre profite, grâce à ses environnements et la progression au sein de ceux-ci, d’un sentiment de paysages en 3D extrêmement réussis. Un effet de parallaxe et omniprésent et le vaisseau joue parfaitement avec la tridimensionnalité de l’univers.

Côté bande-son, le résultat est de moins bonne facture. En effet, même si les mélodies adoptent un style électro inhérent à ce genre de jeu et de plutôt bonne facture, elles ne sont pas sans défauts. Elles passent par exemple trop inaperçues dans le brouhaha de bruitages et manquent cruellement de variété. Les bruitages créent quant à eux une horrible cacophonie qui poussera vite le plus patient des joueurs à couper le son.

Enfin, on reprochera également à ce R-Type Final 2 un certain manque de finition. Si les bugs se font très rares et que l’expérience de jeu n’est nullement gâchée par un quelconque souci de stabilité, on regrettera que la hitbox des environnements, ennemis et tirs de blaster soit trop hasardeuse. Il n’est ainsi pas rare de se méprendre sur les distances avec un obstacle ou un ennemi et de finir avec un joli écran de Game Over, alors que le vaisseau semblait à l’abri…

Conclusion

Il est difficile de ressortir du placard une franchise dont le dernier opus est sorti il y a 17 ans. Néanmoins, le studio nippon Granzella parvient à redonner ses lettres de noblesse à la franchise R-Type, fleuron de la grande époque du shoot’em up. Fidèle à ses ancêtres, R-Type Final 2 s’impose comme un shoot them up exigeant et terriblement nerveux, qui forcera le joueur à apprendre par cœur les niveaux pour progresser dans l’aventure. L’ADN de la série et là et le titre devrait plutôt être une bonne surprise pour les fans de la série. Difficile toutefois de ne pas être déçu par le modèle économique du jeu. R-Type Final 2 propose déjà un contenu léger pour le prix auquel il est proposé (39,99€), mais en plus, il faudra débourser 19,9€ de plus pour débloquer des niveaux additionnels… L’addition est donc assez salée. D’autant plus que le résultat est loin d’être parfait avec des hitbox qui manquent de précision, une bande son qui tappe vite sur le système et des niveaux parfois beaucoup trop courts… Esthétiquement en revanche, il n’y a rien à redire. Le jeu est vraiment très joli. Le studio Granzella est parvenu à joliment redonner un petit coup de fraîcheur à une série qu’on pensait à tout jamais oubliée, ce qui est en soi déjà un petit miracle. 

R-Type Final 2

7.1

Gameplay

7.5/10

Contenu

6.5/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

6.0/10

Finition

7.5/10

Les + :

  • Des contrôles terriblement efficaces
  • Un défi de taille
  • Une floppée de vaisseaux disponibles à customiser
  • Des environnements très jolis

Les - :

  • Un contenu un peu trop léger
  • Des DLC payants déjà au programme...
  • Une bande son décevante
  • Des problèmes de hitbox
  • Vendu trop cher (39,99€)