Test – New Pokémon Snap: Le safari-photo enchanteur

De nombreuses années après le dernier jeu Pokémon Snap, la formule est de retour, plus moderne que jamais. Ce nouvel opus se révèle tout aussi charmant et original que son prédécesseur.

Il y a plus de 20 ans maintenant sortait Pokemon Snap sur Nintendo 64. Il s’agissait d’un petit jeu de safari-photo où le but était de photographier les créatures de l’univers de Pokemon dans leur habitat naturel. Malgré un succès critique et commercial, la formule est restée dans l’ombre durant de nombreuses années, jusqu’au 30 avril prochain où un tout nouvel épisode verra le jour sur Nintendo Switch. New Pokemon Snap est développé par Bandai Namco et propose à nouveau de se plonger dans le monde de Pokemon à travers l’objectif de notre appareil photo.

Nous incarnons un jeune garçon ou une jeune fille qui débarque dans la région de Lentis. Nous sommes accueillis par le professeur Miroir et par Rita, son assistante. Dans le cadre de ses recherches, le professeur nous confie la mission de photographier les Pokemon que nous allons rencontrer. C’est à bord du Neo One, un véhicule autonome capable de se téléporter, et grâce à l’Exploreflex, une sorte de smartphone couplé à un appareil photo reflex, que l’on va pouvoir partir en exploration dans différents endroits de la région. Celle-ci est touchée par un phénomène mystérieux faisant briller certains Pokemon, nous allons alors essayer de comprendre d’où vient ce pouvoir atypique. Le scénario n’est malheureusement qu’un prétexte pour explorer les différentes îles de la région, son importance est un peu trop légère malgré une présentation sympathique avec de jolies cinématiques.

La région de Lentis regorge de Pokemon sauvages.

Le concept de Pokemon Snap est porté par un gameplay original et facile à prendre en main. Le principe est simple, notre véhicule se déplace automatiquement sur un parcours précis et notre tâche va être de prendre des photos des Pokemon qui se trouvent tout autour de nous. Chaque parcours se révèle assez court et nous ne pouvons prendre qu’un maximum de 72 photos par expédition. À la fin de chaque partie, il faut sélectionner une photo par espèce de Pokemon, celles-ci sont alors jugées par le professeur. Celui-ci attribue des scores selon de nombreux critères comme le cadrage, la taille et la pose du Pokemon, l’arrière-plan…

À la manière d’un rail shooter, chaque exploration est en fait totalement scriptée. Chaque niveau possède son propre parcours se déroulant à chaque fois de la même manière, tous les Pokemon que vous croiserez auront exactement le même comportement à chaque essai. Le jeu compense cependant grâce à la densité de choses à trouver dans chacun de ces niveaux. Il sera impossible de tout découvrir et de tout photographier en une seule expédition. Les Pokemon sont parfois bien cachés dans les décors mais il est surtout possible de faire réagir les créatures différemment selon nos actions. On débloque très vite plusieurs manières d’interagir avec les Pokemon comme la possibilité de lancer des pommes, ce qui déclenche d’autres comportements chez eux, nous permettant ainsi de les immortaliser différemment.

Compléter le Photodex requiert un peu de réflexion et d’expérimentation.

Bien que facultatif, l’un des grands objectifs du jeu sera de compléter le Photodex. Tout comme les jeux de la série principale, New Pokemon Snap possède un côté “collectionnite” avec l’ajout d’une encyclopédie répertoriant toutes les espèces de Pokemon photographiés. Compléter la page d’un Pokemon demandera de le prendre en photo dans quatre situations précises différentes. Si la première nécessite juste une photo standard, les autres situations seront plus complexes et demanderont un peu de réflexion. Il faudra parfois utiliser un objet précis ou prendre avantage de l’environnement ou des autres Pokemon aux alentours. Obtenir toutes les entrées du Photodex fonctionne alors comme de petites énigmes. Un système de missions données par les personnages du scénario vient complémenter cet aspect en donnant des indices sur les différentes façons de découvrir de nouvelles interactions avec les Pokemon.

Montrer vos trouvailles au professeur rapporte des points pour augmenter le niveau d’exploration. Chaque zone possède un niveau d’exploration qui permettra, une fois augmenté, de changer les comportements des Pokemon et d’en faire apparaître de nouveaux, permettant d’avoir une expérience différente tout en gardant le même trajet. Le titre nous donne aussi la possibilité de sauvegarder nos clichés dans un album et également de personnaliser nos photos avec filtres et autres effets avant de les publier en ligne. Le côté scoring est ainsi pris en compte dans des classements online.

Le travail sur les animations des Pokemon les rendent plus vivants que jamais.

New Pokemon Snap propose alors une densité de contenu conséquente. La quête principale se termine en une dizaine d’heures, mais le compléter à 100% prendra bien plus de temps. Mais malgré tous ses efforts pour diversifier les choses, le titre reste tout de même un peu répétitif. En particulier parce que monter le niveau d’exploration d’une zone peut prendre un certain temps et il faudra refaire le même parcours à de nombreuses reprises, tout cela en écoutant une bande-son fort oubliable malgré un sound design réussi.

Il est important pour un jeu du genre de soigner son aspect visuel et ce n’est malheureusement pas une totale réussite ici. Ce nouveau Pokemon Snap arbore quelques textures pas très détaillées, de l’aliasing et quelques soucis de clipping sont parfois notables. Ce n’est pas catastrophique pour autant, le titre reste suffisamment beau mais n’est pas époustouflant. Le rendu reste bien supérieur à ce que les derniers jeux Pokemon proposaient tout de même. La direction artistique fait parfois des merveilles et un soin tout particulier a été apporté aux Pokemon et à leurs animations très expressives. On y retrouve cet univers enchanteur et mignon dépeint comme rarement dans les jeux vidéo de la série.

Conclusion

De retour après un peu plus de 20 ans d’absence, la formule Pokémon Snap se voit modernisée par les développeurs de chez Bandai Namco. Dans la peau d’un jeune garçon ou d’une jeune fille, nous débarquons dans la région de Lentis où le professeur Miroir nous confie la mission de photographier les créatures que nous pouvons y trouver et également de percer le mystère des Pokémons luminescents. New Pokémon Snap est donc un jeu de safari-photo dont le but est d’immortaliser les Pokémons sous tous leurs aspects. Proposant des parcours scriptés à la manière d’un rail shooter, le jeu donne toutefois la possibilité d’interagir avec les Pokémons de différentes manières. Le jeu demande alors un peu de réflexion et d’expérimentation pour découvrir toutes les interactions et comportements des monstres de poche. Si le scénario se révèle trop simpliste, l’univers enchanteur du jeu est plein de charme. Les Pokémons bénéficient de nombreuses animations les rendant plus vivants que jamais. Malheureusement le titre souffre un peu techniquement et sa bande-son est assez oubliable. S’il faut compter une dizaine d’heures pour venir à bout de l’aventure principale, découvrir tous les Pokémons et compléter le Photodex demande bien plus de temps. On ne l’attendait pas forcément au tournant mais cette suite est une jolie réussite, et assurément un incontournable pour les fans de la série. 

New Pokémon Snap

Gameplay 7.5/10
Contenu 7.5/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 7.0/10
Finition 8.0/10
7.4

On aime :

Un gameplay instinctif

De nombreux parcours et variations

Les Pokémons, plus vivants que jamais

Un univers très mignon et coloré

On aime moins :

Un scénario trop simpliste

Techniquement pas époustouflant

Parfois répétitif