Resident Evil et Final Fantasy faisaient partie des grosses sorties de ce mois d’avril 2020. 

Resident Evil 3 (Xbox One, PS4, PC)

Marchant sur les traces du remake de Resident Evil 2, ce remake de Resident Evil 3 : Nemesis parviendra à marquer les esprits avec son rythme de jeu très intense. Si l’aventure est relativement courte (comptez environ 7h de jeu), cette nouvelle promenade dans les rues infestées de zombies de Raccoon City marque les esprits avec de nombreuses séquences de jeu très nerveuses, dont les inévitables affrontements avec le Nemesis, l’arme fatale d’Umbrella Corp. Visuellement, Capcom nous met encore une claque avec un jeu d’une beauté à couper le souffle qui ne déçoit finalement que par son character design très peu inspiré et sa relecture parfois trop libre du scénario de Resident Evil 3. Si le jeu reste assez court, Capcom parvient à compenser ce vilain défaut avec une multitude de contenus endgame très efficaces. Malheureusement, on ne pourra pas en dire autant de Resident Evil : Resistance, un jeu multijoueurs asymétrique offert à tous les acheteurs du jeu, qui déçoit tant par sa construction que par sa balance de jeu. A oublier très vite! Lire notre test complet. 

Final Fantasy VII Remake (PS4)

Le travail réalisé par les équipes de Square Enix sur ce remake de Final Fantasy VII est titanesque tant au niveau du gameplay que des visuels. S’il reste fidèle à l’original dans son univers, ce remake de FFVII n’hésite pas à prendre ses distances avec le classique dans son gameplay avec des combats en temps réels d’une rare intensité. On perd un peu en profondeur de gameplay mais on y gagne au niveau de l’immersion. Au-delà des attaques au corps à corps, il faudra patienter jusqu’à ce que la barre ATB se remplisse pour lancer une attaque surpuissante ou utiliser des potions de soin. De quoi forcer les joueurs à anticiper les dégâts, mais aussi à jongler entre les personnages et leurs spécialités. Passionnant de bout en bout, le jeu n’en reste pas moins assez court puisque seulement 1/3 du jeu originel nous est livré aujourd’hui. Pour la suite, il faudra se montrer patient. L’attente de 5 ans en valait en tout cas la peine. Nerveux, beau à damner et passionnant, ce remake de l’un des jeux de rôle les plus cultes de l’histoire du jeu vidéo s’impose comme une franche réussite, qui ne déçoit finalement qu’au niveau de son contenu, un peu léger. Lire notre test complet.

Moving Out (Xbox One, PS4, PC, Switch)

A mi-chemin entre un Overcooked et un Tools Up, Moving Out s’impose comme un excellent jeu coopératif dans lequel  à 4 joueurs devront se prêter main forte pour boucler des déménagements dans des temps records. Fun, le jeu de SMG Studio a le mérite d’être plus accessible que son modèle, et donc moins irritant à jouer. Il est en revanche un peu moins nerveux et perd indirectement un peu du charme d’Overcooked. Les développeurs de Moving Out sont toutefois parvenus à lui donner une identité propre qui lui colle parfaitement, avec un univers coloré, des tas de missions secondaires à débloquer et des défis barrés qui viendront apporter un peu de diversité dans la progression. Si l’absence de coop en ligne se fait ressentir, Moving Out n’en reste pas moins l’un des meilleurs jeux pour s’éclater entre amis sur le canapé. Lire notre test complet.

Gears Tactics (PC)

S’inspirant très ouvertement des X-COM, Gears Tactics est indéniablement un bon jeu, qui souffre toutefois d’un certain manque de substance. Si sa campagne, longue de près de 40h, tiendra les fans scotchés à leur PC, l’aventure n’en reste pas moins répétitive et l’absence d’à-côtés se fait ressentir. Un système de gestion de Q.G. et un mode multijoueur n’auraient clairement pas été de trop. Le jeu de stratégie de The Coalition a du mal à justifier son lourd tarif de 69,99€. Le titre n’en reste pas moins réussi, surtout dans son gameplay très nerveux pour le genre, qui force le joueur à user et abuser des déplacements. Malgré des objectifs peu ambitieux, les missions restent jouissives dans l’ensemble et plusieurs mécanismes de jeu apportent un réel plus, à l’image des 3 points d’action par soldat qui ajoutent une nouvelle dimension au jeu par rapport aux autres références du genre. Visuellement, Gears Tactics est également très beau. Les effets de lumière mettent bien en valeur les environnements dans lesquels évoluent Gears et Locustes. Si vous êtes un fan de ce genre de jeu, nul doute que vous trouverez votre bonheur dans le titre qui, rappelons-le, fait également partie de l’abonnement GamePass. Lire notre test complet.

Yakuza Kiwami (Xbox One – précédemment aussi sur PC, PS4)

S’il débarque tardivement sur Xbox, Yakuza Kiwami n’en reste pas moins un incontournable du beat them all, qui a le mérite d’être intégré dès le day-one à l’offre Gamepass et est proposé au tarif de 19,99€. Refonte totale du premier Yakuza, sorti en 2005 sur PS2, le titre est visuellement très abouti et mérite le détour, ne serait-ce que pour son scénario passionnant, ses séquences de combat dignes des meilleurs films de kung-fu et ses activités secondaires, souvent hilarantes. Pour ne rien gâcher au plaisir, les développeurs proposent même quelques petites nouveautés, avec des cinématiques inédites et de nouvelles activités. Certes, cela a un peu vieilli et oui les derniers épisodes le supplantent largement, mais Yakuza Kiwami n’en reste pas moins l’un des meilleurs épisodes de la série. Lire notre test complet.