Etonnamment chargé en sorties, le mois d’août aura été l’occasion pour les gamers de mettre la main sur quelques pépites, dont le très curieux Vigor, sur Xbox One.  

Vigor (Xbox One)

Unique en son genre, Vigor est un jeu de survie en multijoueur au concept très séduisant qui propose d’explorer les superbes paysages de la Norvège en quête de loot. Si les affrontements entre joueurs font partie intégrante de l’expérience, ils ne sont pas une finalité en soi puisque le concept du jeu repose principalement sur le loot. En récupérant des matières premières, le joueur pourra améliorer son camp de base, avant de repartir en mission. Chaque séance de jeu est radicalement différente de la précédente et c’est ce qui fait tout le charme de Vigor, qui est beaucoup plus riche et profond que la plupart des TPS multijoueurs. Si tout le monde n’accrochera pas au concept très particulier du jeu, difficile de ne pas reconnaître l’énorme talent des développeurs de Bohemia Interactive, qui nous livre un jeu visuellement superbe et à la direction artistique très soignée. Entièrement free-to-play, le jeu de Bohemia Interactive est incontestablement l’une des bonnes surprises de la rentrée, malgré son contenu relativement léger pour le moment… Lire notre test complet. 

Madden NFL 20 (Xbox One, PS4, PC)

Avec Madden NFL 20, EA Tiburon livre une cuvée très riche en nouveautés. Sans révolutionner son gameplay, le jeu apporte des changements minimes qui apportent toujours plus de fluidité et de réalisme aux affrontements des footballeurs. Pour cette édition, EA Tiburon tire une croix sur son mode Carrière Longshot au profit de Face to the Franchise, une nouvelle campagne plus courte et moins romancée qui propose aux joueurs de contrôler la carrière d’un athlète depuis l’université jusqu’aux grandes compétitions de football américain. Le résultat est mitigé mais le potentiel est là pour les prochaines éditions. Visuellement très joli, riche en contenu, et très bien ficelé, Madden NFL 20 est une réussite à (presque) tous les étages. Lire notre test complet. 

Age of Wonders : Planetfall (Xbox One, PS4, PC)

Avec Planetfall, le studio néerlandais à l’origine de la saga Age of Wonders change de décors. Exit l’héroic-fantasy, place à la science-fiction. Un changement de cadre qui permet de redonner un second souffle à la série. Reprenant les bases d’Age of Wonders, le nouvel opus offre une expérience agréable qui devrait plaire aux amateurs de stratégie, au mode de fonctionnement au tour par tour et des jeux 4X, à savoir l’exploration, l’expansion, l’exploitation et l’extermination. Les nouveaux joueurs rencontreront cependant certaines difficultés lors de la prise en main. Pour les autres, le changement de cadre se révélera être une véritable bénédiction. Sans révolutionner la série, Age of Wonders : Planetfall reste un RTS très efficace, à déguster de préférence au combo clavier / souris. Lire notre test complet. 

Astral Chain (Switch)

Le nouveau jeu de PlatinumGames (Vanquish, Bayonetta) est une belle réussite, malgré ses petits défauts. On le sent, le studio nippon maîtrise parfaitement les performances de la console de Nintendo. Visuellement, son jeu est superbe. Nerveux, stylé et terriblement efficace, Astral Chain est un beat them all très accrocheur qui souffre toutefois d’un rythme haché et du recyclage à tour de bras des décors du jeu. Trop varié au niveau de son gameplay, le jeu se perd en cours de chemin. Les séquences de plates-formes et d’enquête n’apportent rien de vraiment concluant au jeu. Malgré cela, la magie opère. Les amateurs de jeux d’action nerveux ont enfin une bonne raison de craquer pour la petite console de Nintendo. Lire notre test complet.

Remnant : from the ashes (Xbox One, PS4, PC)

Sorti de nulle part, Remnant : from the Ashes est l’une des bonnes surprises de cette rentrée 2019-2020. Le nouveau jeu de Gunfire Games (DarkSiders 3) a beau s’inspirer ouvertement de Dark Souls, il parvient à développer son propre univers et surtout ses propres idées. Le concept est en tout cas beaucoup plus abouti que dans le très décevant Immortal, qui avait déjà tenté de combiner un gameplay exigeant à la Dark Souls avec des armes à feu et un univers SF. Malgré une réalisation un peu cheap et quelques idées mal exploitées, le jeu de Gunfire Games parvient à convaincre. Très efficace, en solo comme en coop’, le jeu se montre suffisamment nerveux pour tenir les joueurs scotchés à leur pad. La surprise est d’autant plus bonne que le titre est proposé à un tarif réduit. Il ne faudra en effet pas dépenser plus d’une trentaine d’euros pour mettre la main dessus. Lire notre test complet.