Une page se tourne, 2018 s’achève. L’année aura été riche en titres qui auront donné un nouveau visage à l’univers du jeu vidéo. 2018, c’est aussi une période qui aura été marquée par le boom des enceintes connectées et une vision vers l’avenir avec des transports d’un genre nouveau. Focus sur les 5 tops de l’année.

Le succès des Battle Royale

Tous deux nés en 2017, PUBG et Fortnite n’ont véritablement décollé qu’au cours de cette année. Depuis, les deux jeux de Battle Royale se disputent la première place en termes de joueurs actifs, avec des chiffres jamais atteints jusqu’alors pour un jeu vidéo.

100 joueurs, 1 zone, 1 seul survivant : le concept simple et attractif tire son inspiration d’oeuvres telles que la saga Hunger Games ou du roman japonais Battle Royale, lui-même adapté en film.

Difficile de mettre en place un tel système de jeu avec une précision de l’ordre du millième de seconde sans omniprésence de bugs et lags divers avant 2018. DayZ avait tenté l’expérience quelques années plus tôt, sans succès. Il faudra attendre l’arrivée de PUBG pour populariser le genre, avant qu’il n’explose grâce à Fortnite.

En quelques chiffres, ce sont environ 200 millions de joueurs actifs pour PUBG, comme Fortnite, une présence sur toutes les plateformes (consoles, PC et mobile) et un profit de 3 milliards de dollars pour Epic Games en 2018, entreprise valorisée à 15 milliards de dollars en octobre dernier.

Les enceintes connectées font leur show

Absentes des maisons en 2017, les enceintes connectées les ont envahies au cours de cette année, invitant par la même occasion les assistants personnels dans nos foyers.

Les appareils ne sont pas nés d’hier, Google avait déjà lancé sa Google Home en 2016, Sonos étant déjà présent depuis 2015 sur se secteur. Mais c’est Amazon qui donnera le coup d’envoi pour l’essor des appareils connectés. La présence d’un assistant vocal, Alexa dans le cas des Amazon Echo, transforme l’appareil en véritable auxiliaire de vie.

C’est en implantant Alexa dans les voitures, les prises électriques et même une horloge murale qu’Amazon a su rendre l’assistant indispensable.

Le géant de la vente a su tirer parti de la toute puissance de sa boutique en ligne pour imposer ses enceintes sur le marché américain. L’Europe, l’Afrique et l’Asie sont un peu plus timides à ce sujet, ces marchés totalisent 17,7 millions d’enceintes connectées écoulées en 2018, d’après les chiffres du cabinet IDC. Les dispositifs Echo représentant plus de la moitié des ventes, juste devant le Google Home (38,8%) et le HomePod en troisième position.

Avengers : Infinity War explose le box-office

Jamais un film des studios Marvel n’avait emporté un tel succès. Avengers : Infinity War, le troisième volet de la saga qui rassemble tous les superhéros du MCU, réalise un carton au box-office : 2,05 milliards de dollars d’entrées. De quoi propulser le film en quatrième position des plus gros succès mondiaux au box-office de tous les temps. À titre de comparaison, les deux premiers volets d’Avengers ont totalisé 1,52 et 1,41 milliards de dollars de recettes.

C’est la consécration d’un univers savamment installé sur une décennie, depuis le premier Iron Man. Avengers 3 n’est pas le film qui ferme la saga mais il est à n’en point douter le mieux ficelé, parvenant à réunir une flopée d’héros et de narrations diverses en un film haletant de 2h30.

Les superhéros auront été à l’honneur cette année puisqu’ils occupent six des dix meilleurs films au box-office, en ce compris les Indestructibles 2, les cinq autres étant… tous issus de l’univers de Marvel (Venom et Deadpool 2 n’étant pas directement produits par les studios).

Seul Aquaman, issu de l’univers de DC Comics, pourrait bien ravir l’une de ces places, le film ayant déjà franchi le demi-milliard de dollars de recettes moins de dix jours après son lancement.

L’incroyable succès de Red Dead

D’ores et déjà annoncé comme l’un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps, Red Dead Redemption 2 a frappé très fort cette année. Le travail colossal qui entoure son développement aura donné le succès mérité à un titre très attendu par les fans de la saga.

Pour rappel, Red Dead Redemption, c’est huit années complètes de développement, un budget de plus de 100 millions de dollars, une équipe de 3000 personnes impliquées dans le projet dont 1200 acteurs qui ont prêté leur voix ou leur corps pour animer les personnages principaux et secondaires, plus d’un demi-million de pages de scripts et dialogues, près de 200 compositions musicales pour plonger le joueur dans une expérience immersive dans le Far Ouest.

C’est finalement ça, l’essence même de Red Dead Redemption : vivre un véritable film de plusieurs dizaines d’heures dans une ambiance western de 1899. Chaque détail du jeu a été poussé à un réalisme qui force le respect et l’admiration.

Résultat : le titre écoule autant d’exemplaires en huit jours que le premier volet en autant d’années. Avec l’arrivée du mode multijoueur et d’une palette d’infinies possibilités, l’engouement n’est pas prêt de s’éteindre autour du chef-d’oeuvre de Rockstar Games.

Les transports du futur sont en marche

2018 aura été le point de départ pour bien des moyens de locomotion d’avenir. Avec un Monsieur Elon Musk qui se cache la plupart du temps derrière ces projets.

C’est par exemple le cas du projet d’Hyperloop, décrié par certains, vu par d’autres comme le train du futur à moindre coût. Les capsules supersoniques ont trouvé un terreau favorable en plusieurs régions du monde au cours de l’année.

C’est notamment le cas de nos voisins français qui accueillent une ligne d’essai de la société canadienne TransPod dans le Limousin, tandis que l’américain HTT a jeté son dévolu sur Droux et Toulouse pour un centre d’essai et, un autre, de recherche. Seul Virgin Hyperloop One, troisième acteur en lice dans la course, n’est pas encore présente dans l’Hexagone.

Autre succès made in Elon Musk : les tunnels de The Boring Company. Imaginés il y a trois ans par le multimilliardaire alors qu’il était coincé dans les bouchons de Los Angeles, ces voies souterraines qui permettent de transporter les voitures à grande vitesse sont aujourd’hui une réalité. Le premier d’entre eux a été inauguré le 18 décembre en Californie, à deux pas du siège de The Boring Company.

Les Tesla de Musk poursuivent elles aussi leur progression, de même que l’ensemble du secteur cette année mais c’est surtout la voiture autopilotée qui aura enregistré un événement notable. Waymo One, le service de taxis autonomes de Google est officiellement mis en service dans une région de l’Arizona. Dans un premier temps, un chauffeur sera attaché à chaque véhicule pour garder un oeil sur la conduite. Cap sur 2019 pour voir circuler des voitures dénuées de chauffeur, on se réjouit déjà de voir ce que l’année prochaine nous réserve.