L’épisode spécial de Black Mirror est très particulier. Au-delà de son concept de court-métrage interactif, il contient énormément d’easter eggs, de références à l’univers de Black Mirror au sens large. Bandersnatch pourrait d’ailleurs être plus important qu’il n’y parait pour comprendre la série.

De nombreuses références à d’autres épisodes de Black Mirror sont disséminées un peu partout dans Bandersnatch. En gros plan ou de manière plus subtile, ces easter eggs sont de petits cadeaux pour les fans de la série. Selon certains, ces références seraient des indices pour découvrir un message caché à propos de la suite de la série.

Voici la liste des easter eggs aperçus dans Bandersnatch :

Metl Hedd, l’épisode Metalhead

Au début de Bandersnatch, nous découvrons les locaux de Tuckersoft, un studio de développement de jeu vidéo. L’occasion pour le spectateur de voir plusieurs affiches de jeux vidéo, dont l’une en particulier “Metl Hedd”. Un titre qui rappelle forcément celui de l’épisode Metalhead de la saison 4.

De plus, l’épisode a été réalisé par David Slade qui n’est autre que le réalisateur de Bandersnatch. Metl Hedd est donc à la fois une private joke et un clin d’œil à la série.

Nozhdyve ou Nosedive

Autre titre de jeu vidéo inspiré d’un épisode de la série : Nozhdyve. Un jeu soi-disant développé par le talentueux Colin Ritman dans Bandersnatch. Pourtant, le titre a bel et bien existé, il est disponible sur le faux site de Tuckersoft, on vous explique comment y jouer ici.

Mais le titre fait également référence à l’épisode Nosedive, ou plongeon, de la saison 3. L’intrigue de celui-ci aborde une forme de réseau social extrême où chaque individu est noté par les autres en fonction de leur comportement ou physique.

San Junipero

Le bâtiment dans lequel se rend Stephan Butler pour suivre sa thérapie avec le Dr. Haynes est le même que celui que l’on peut apercevoir dans l’épisode San Junipero, dans la saison 3.

Un monde virtuel que chacun peut rejoindre à la manière d’un jeu vidéo, vivre sa vie comme bon lui semble. Une version extrême des jeux de rôles et de la réalité virtuelle.

White Bear

Au fur et à mesure que le spectateur avance dans l’intrigue de Bandersnatch, l’idée d’organigramme apparaît de plus en plus. Le concept d’histoire dont vous êtes le héros est mis en abyme dans l’épisode, avec l’idée des embranchements d’histoire. Stephan Butler dessine d’ailleurs plusieurs fois une ligne avec deux traits vers le bas à chaque extrémité et un trait vers le haut au milieu pour lier ses segments d’histoire. Mais ce symbole se retrouve également plusieurs fois dans les propositions de choix pour le spectateur.

Les plus fins observateurs se souviendront avoir déjà aperçu ce même symbole dans l’épisode White Bear. Un épisode dans lequel une jeune femme est poursuivie par des individus agressifs alors que d’autres la filment avec leur smartphone sans lui venir en aide. À plusieurs reprises, le symbole est visible dans cet épisode, notamment sur les cagoules des personnes qui veulent la tuer.

Hang the DJ

À la fin de l’une des 13 fins possibles, on peut apercevoir une couverture du journal The Sun. En une, un article à propos de Stephan Butler, mais sur le côté, on peut voir plusieurs encadrés qui font référence à trois autres épisodes de Black Mirror.

Le premier encadré annonce l’arrivée d’une technologie révolutionnaire, une « machine d’amour » futuriste. On peut facilement y voir un clin d’oeil à l’épisode Hang the DJ où il est question d’une application qui fait « matcher » les âmes sœurs.

USS Callister

Toujours sur la couverture de The Sun, on peut lire « le troisième chapitre tant attendu de La flotte spatiale a été diffusé. La populaire émission de télévision de science-fiction continue de séduire les téléspectateurs. Revue complète à la page 12 ». Une référence à l’émission préférée du maniaque Robert Daly de l’épisode USS Callister, de la saison 4.

Quinze millions de mérites

Le dernier encadré de la Une de The Sun cache une référence à un épisode de la première saison de Black Mirror : Quinze millions de mérites. Un épisode dystopique où les individus sont réduits en esclavage. Leur seule chance d’en échapper est de participer à une émission de télé-réalité Hot Shot.

Hymne national

L’affiche se trouve à l’extrême droite

Un clin d’œil au tout premier épisode de la série est également présent dans Bandersnatch. Très subtil, dans une scène qui se déroule dans les locaux de Tuckersoft, on peut apercevoir une pancarte où est représenté un homme-cochon avec une sorte de cape. Une affiche publicitaire pour le jeu “Pig in a Poke”, ou une référence au Premier ministre britannique du premier épisode de Black Mirror.

Black Museum

La thérapeute de Stephan Butler se nomme R.Haynes. Un nom déjà rencontré dans Black Mirror, notamment dans l’épisode Black Museum. Son propriétaire s’appelle Rolo Haynes. Un parent de la thérapeute de Stephan ? Peut-être.

Playtest

Dans Bandersnatch, qui aborde beaucoup les jeux vidéo, la technologie de réalité augmentée est rapidement mentionnée. Une référence légère à l’épisode Playtest où un cobaye humain teste justement cette technologie. Mais le lien entre les deux est beaucoup plus fort que cela.

En effet, dans Playtest, le cobaye humain feuillette un magazine sur lequel on peut apercevoir une référence à Bandersnatch. Le magazine Edge promettait effectivement une critique de ce jeu vidéo.

Des petits clins d’oeil qui amuseront les fans de la série et qui nourriront l’imagination de certains pour l’élaboration de diverses théories. L’une d’entre elles prétend d’ailleurs qu’un élément de Bandersnatch serait à l’origine de nombreuses intrigues de Black Mirror : la société Tuckersoft. On vous explique tout ici.