Netflix et Black Mirror n’ont pas fini de nous surprendre. Après avoir publié l’un des jeux vidéo aperçus dans Bandersnatch, le site “officiel de la Tuckersoft, studio de développement dans la série, pourrait afficher un élément important sur l’univers de Black Mirror. 

Le lendemain de la sortie de l’épisode spécial, Netflix a mis en ligne un site faussement officiel du studio de développement de jeu vidéo Tuckersoft, tout droit sorti de la série. Un petit clin d’œil aux fans de Bandersnatch auquel s’ajoute une offre pour un job de développeur au sein de l’entreprise.

Une annonce magnifiquement vintage sur laquelle on aperçoit le patron de Tuckersoft, Mohan Tucker (Asim Chaudhry), avec le texte suivant : « nous recherchons de nouveaux designers avec de nouvelles idées chez Tuckersoft. Nous avons des ordinateurs de pointe, avec 64 Ko de RAM, des cartes graphiques 8 bits et une équipe de concepteurs de jeux de pointe, dirigés par notre PDG et expert en jeux visionnaire, Mohan Tucker. Avez-vous ce qu’il faut pour être le prochain grand concepteur de jeux? Si c’est le cas, contactez-nous maintenant! ».

On peut imaginer que c’est à cette annonce que le jeune Stephan Butler a répondu, proposant son concept de jeu vidéo Bandersnatch, mais un élément cloche.

Plus bas sur la page d’accueil du site de Tuckersoft, on apprend que la société a fait faillite suite à un tragique incident impliquant Stephan Butler. Alors, pourquoi avoir laissé l’annonce ? Certains y voient un message caché, une référence à la société TCKR qu’on a déjà pu apercevoir dans plusieurs autres épisodes de Black Mirror, notamment dans les saisons 3 et 4.

Tackersoft et TCKR seraient en réalité la même société. Le studio de développement de jeu vidéo aurait survécu aux drames liés à Stephan Butler – grâce à l’annonce de recrutement peut-être – et se serait réorienté vers la création de nouvelles technologies. L’épisode spécial se passe dans les années 80, alors que les autres se déroulent longtemps après, sauf pour San Junipero qui prend vie en 1987, ce qui rend la théorie cohérente.

Dans les différents épisodes où l’on parle de la société TCKR (Playtest, San Junipero, Metalhead, Black Museum), il est question de technologies capables de nous faire voir la réalité de manière augmentée ou de ressentir la douleur d’une personne. Un cheminement que l’on peut facilement imaginer possible pour une entreprise de jeu vidéo en perdition et qui, d’une certaine manière, reposerait sur le projet de Stephan Butler.

Netflix et, plus particulièrement, Black Mirror n’ont pas fini de nous surprendre. La prochaine saison de Black Mirror, prévue pour début 2019, pourrait nous en apprendre davantage sur les liens entre les différents épisodes. Bandersnatch pourrait être plus important qu’on ne le croit et être la clé pour comprendre les liens cachés.