Véritable phénomène de société, “Pokémon Go” a remporté un franc succès dès sa sortie. Selon les chiffres d’Apptopia, la fièvre serait déjà retombée. Explications.

pokego1

Lancée le mois dernier, l’application mobile Pokémon Go avait déjà dépassé le cap des 100 millions de téléchargements quelques jours après sa sortie, et comptait pas moins de 5 records au Guinness Book à la mi-août. En Europe, le phénomène est tel que les grandes villes doivent mettre en place des dispositifs de sécurité pour éviter les incidents. A Düsseldorf, en Allemagne, les autorités ont ainsi décidé de fermer l’accès à un pont fréquenté par les aventuriers Pokémon.

En dépit des apparences, la fièvre Pokémon serait toutefois déjà en train de retomber. Selon Apptopia, le nombre d’utilisateurs actifs aurait fortement diminué depuis la fin du mois de juillet, passant de 45 millions à seulement 30 millions. Certes, cela reste une très grosse communauté mais l’essoufflement du phénomène est continu et se produit à une vitesse alarmante.

apptopia

Pour certains analystes, l’effondrement de l’audience de Pokémon Go pourrait entraîner la mort prématurée du jeu, sur le long terme. Car on le sait, Niantic investit beaucoup d’argent dans ce projet, et si Pokémon Go lui a déjà rapporté des sommes considérables, le studio de développement n’a pas les moyens financiers pour soutenir un projet aussi ambitieux pendant très longtemps. Comme tout phénomène de société, Pokémon Go risque de disparaître aussi vite qu’il n’était apparu. Et prolonger son cycle de vie pourrait être un véritable challenge pour le développeur. Car on le sait, satisfaire tous les publics n’est pas une chose simple. Pour espérer maintenir l’intérêt du grand public pour son jeu, Niantic devra donc diffuser plus rapidement mises à jour, correctifs et extensions. Une véritable challenge pour cette petite entreprise, qui ne s’attendait probablement pas à un tel succès pour son application, et qui a été légèrement dépassée par les événements…