Jeux-vidéo : notre top 5 du mois d’avril

Peu chargé en sorties, le mois d’avril est traditionnellement l’un des plus calmes de l’année. 2022 n’aura pas fait exception à la règle. Malgré tout, on a pu découvrir quelques titres qui méritaient le détour…

Moto GP 2022

Pour cette édition 2022, la franchise de simulation de course MotoGP affiche très clairement  ses ambitions : fournir un titre riche en contenu et ultra réaliste pour les amateurs de deux roues. Difficile aujourd’hui de lui reprocher quoi que ce soit sur ces deux points tant le titre est à la hauteur des attentes. Malgré un mode carrière sensiblement identique à celui de l’opus 2021, MotoGP 22 se dote d’un incroyable mode scénarisé, NINE Season 2009, alternant images d’archives et phases de gameplay sur fond d’objectifs à remplir en course. Avec une narration exceptionnelle et le retour de pilotes de légendes, il ne fait aucun doute que le mode plaira à tous les joueurs tout au long des 6 heures. Côté simulation, le titre reste ultra réaliste et adapté aux amateurs de la franchise. Grâce à une IA très avancée et de nombreux paramètres à prendre en compte, MotoGP 22 se révèle jouissif à prendre en main. En revanche, que les non-initiés à la discipline prennent leur mal en patience. Le jeu est très difficile, et il n’est pas rare que l’on rembobine la course pour annuler une chute ou un accident. Désormais jouable à deux en local, la simulation de course nous permet d’incarner près de 120 pilotes sur les 21 circuits de la saison 2022. Dommage toutefois que les rookies et motos électriques pointent aux abonnés absents. Notons enfin le manque d’innovation côté visuels. Le titre ne tire clairement pas parti des capacités des consoles next-gen et repose sur un moteur vieillissant. Un problème récurrent dans la franchise : malgré de bonnes idées et d’excellents ajouts (NINE season 2009), MotoGP 22 reste bien trop proche de son prédécesseur. Lire notre test.

LEGO Star Wars La Saga Skywalker


Il n’y a aucun doute à avoir, La Saga Skywalker est bien la compilation LEGO Star Wars ultime pour tous les fans de la franchise de George Lucas. Un peu trop facile pour les adultes, le titre se destine avant tout aux plus petits. Il propose de redécouvrir l’histoire des neufs films à travers des séquences de jeu aussi drôles que fidèles. Et c’est un réel plaisir de retrouver l’univers de Star Wars. Si l’aventure se boucle plutôt rapidement, c’est surtout du côté des personnages proposés que l’on est ravi : on en dénombre pas moins de 300 ! Avec 100 véhicules, 30 planètes et près de 500 quêtes, le contenu est plutôt généreux. Côté gameplay, la saga a fait un joli bond en avant, avec de nombreux ajouts et éléments modernisés, mais également un système de combo flambant neuf très réussi. Seuls les petits soucis de caméra viendront ternir le gameplay par moments. Une certaine répétitivité se fait toutefois toujours aussi ressentir. Visuellement, le titre est également assez joli, sans toutefois mettre une claque. On regrettera toutefois que de nombreux problèmes de finition viennent ternir sérieusement l’expérience, avec des problèmes de lancement de mission obligeant à relancer le jeu. S’il n’est pas parfait, ce nouveau jeu LEGO Star Wars n’en reste pas moins un incontournable pour les fans, de par sa générosité, la fidélité à l’univers dans lequel il nous plonge et sa réalisation soignée. Lire notre test complet.

King Arthur Knight’s tale

Mélangeant des éléments de Tactical et de RPG, King Arthur: Knight’s Tale est un excellent jeu de stratégie au tour par tour nous embarquant directement dans la légende du Roi Arthur. Aux commandes de Mordred, le joueur va rencontrer et incarner les plus grands héros des légendes arthuriennes, tout en devant sauver Avalon. Si techniquement, le jeu déçoit, sa direction artistique lui donne une identité qui lui est propre. On retrouve ici un monde d’Avalon très sombre faisant face à des hordes de morts-vivants et monstres venus saccager le royaume de Camelot. Du côté du gameplay, c’est quasiment un sans-faute. En s’inspirant des classiques du tactical, King Arthur vise toujours juste et propose des parties toujours très intenses, qui peuvent notamment être sublimées par un mode roguelite des plus ardus. On regrettera toutefois que la gestion de la camera et des différents angles en partie ne soit pas toujours optimale, et que les temps de chargement sont vraiment très (trop!) longs. Mais honnêtement, avec un contenu aussi conséquent, et un gameplay aussi réussi King Arthur: Knight’s Tale est indubitablement l’une des très bonnes surprises de ce début d’année 2022. Lire notre test complet.

Chrono Cross The Radical Dreamers Edition

Plus de 20 ans après sa sortie originale, Chrono Cross est de retour dans cette Radical Dreamers Edition. Le titre originellement sorti sur la première Playstation est un JRPG qui fait suite au jeu culte qu’est Chrono Trigger, proposant cependant une expérience plutôt différente. Cette édition contient également un portage de Radical Dreamers, une courte aventure textuelle sortie via la Satellaview de la Super Nintendo qui venait compléter Chrono Trigger. Ce dernier servira de base pour la conception de Chrono Cross quelques années plus tard. Les deux titres sont disponibles pour la première fois en français et en Europe. Le gros morceau de cette édition c’est évidemment Chrono Cross, un JRPG au tour par tour old-school sur de nombreux aspects. Ce dernier raconte l’histoire de Serge, un jeune garçon qui se retrouve dans un univers parallèle au sien dans lequel il est mort 10 ans auparavant. Accompagné d’une jeune voleuse nommée Kid, ils vont partir en quête de réponses. Le titre impressionne avec son scénario très agréable à suivre et ses nombreux personnages. Son système de combat est également très efficace mais malheureusement trop peu expliqué. Cette remasterisation amène quelques options qui permettent de rendre l’expérience plus agréable même si le titre est techniquement décevant, surtout à cause de son framerate. Chrono Cross propose tout de même un univers passionnant à parcourir et une bande-son excellente. Lire notre test.

Slipstream

Sorti sur PC en 2018, Slipstream a aujourd’hui droit à une seconde chance sur consoles. Le jeu de course d’ansdor séduit par son ambiance rétro et ses jolis décors en pixel-art. On a l’impression de rejouer à un vieux titre 16 bits. Les sensations sont là et le contenu est assez riche. Clairement, Slipstream tire d’ailleurs son inspiration d’Outrun, avec des courses contre le chrono dans des décors aussi variés que colorés. L’originalité vient ici de la présence de nombreux modes de jeu alternatifs, du battle royale à 16 joueurs au mode tournoi, qui se rapproche plus d’un Mariokart. C’est fun, plutôt agréable à parcourir, mais le gameplay reste malheureusement très basique. Visuellement, ça reste également beaucoup plus léger que l’excellent Horizon Chase. Reste que pour les nostalgiques, on ressent bien les vibes des 80’s et 90’s dans cette petite production indépendante, qui est d’ailleurs vendue une bouchée de pain! Lire notre test.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.