Test – Slipstream : l’arcade 16 bits

Depuis quelques années, on assiste à une véritable déferlante de jeux de course arcade old-school en pixel-art. Après l’excellent Horizon Chase et le très sympathique Hotshot Racing, place à Slipstream.

S’inspirant assez ouvertement d’Outrun, Slipstream est un jeu de course arcade en pixel-art dans la plus pure tradition du genre qui se distingue de son modèle par la diversité de ses modes de jeu.

Le drift est l’élément principal du gameplay.

Le mode de jeu principal est presqu’entièrement calqué sur celui d’Outrun : le joueur choisit le bolide de son choix et se lance sur la route, seul. Il devra alors choisir la route qui lui convient le mieux, aux embranchements, passant d’un décor à l’autre. Comment dans Outrun 2, il devra affronter occasionnellement des challengers qui le mettront au défi. Plutôt que d’affronter des concurrents, le joueur affronte toutefois ici le timer, jusqu’à la ligne d’arrivée.

Un second mode de jeu en solo permet d’enchainer les courses dans une compétition qui l’oppose à une dizaine d’adversaires. Il s’agit là d’une variante plus classique mais qui reste très efficace et permet surtout de rallonger considérablement la durée de vie du jeu, chaque tracé étant cette fois composé de quatre tours!

Les décors sont assez variés.

Enfin, on retrouve également une belle panoplie de modes multijoueurs, accessibles en split-screen en local et en ligne. Le mode Cannonball permet de paramétrer dans les moindres détails les courses. Les joueurs peuvent également s’affronter en contre la montre, en simultané à travers un Grand Prix ou dans un mode plus original, baptisé le “battle royale”, dans lequel un joueur est éliminé à chaque tour.

Côté contenu, il y a donc de quoi s’occuper un bon moment, en solo comme en multijoueur. Tout au plus reprochera-t-on au jeu de ne proposer qu’une poignée de véhicules dont la conduite ne diffère finalement que très peu. Vendu sous la barre des 10€, Slipstream n’a aucun mal à convaincre au niveau de son contenu.

Vous serez amené à choisir la prochaine étape comme dans Outrun…

Là où le titre déçoit en revanche, c’est au niveau de la conduite, très basique. On accélère avec la gâchette droite et oriente son véhicule avec le stick… Le mode “automatique” est clairement le plus adapté puisque pour drifter le joueur devra simplement orienter son stick dans une direction. En mode manuel, les commandes sont beaucoup plus imprécises. De façon générale, si le titre est “fun”, il manque cruellement de profondeur dans son gameplay. Les sensations de vitesse sont là, les circuits sont intéressants et le trafic et les concurrents viennent joliment mettre des bâtons dans les roues, mais une fois le gameplay maîtrisé, on se surprend à enchainer les exploits sans peine. Les développeurs ont malgré tout intégré un mode “rewind” qui permet de remonter dans le temps de quelques secondes pour éviter un accident. Sympa, mais pas forcément utile vu la simplicité du jeu.

On dénombre au total 20 tracés différents.

Côté technique, le titre se défend plutôt bien. Tous les décors ne se valent toutefois pas. Les animations sont ici le talon d’Achille du jeu. Face à un Horizon Chase, le titre se révèle en effet tout de même nettement moins impressionnant techniquement. Il n’empêche qu’on ressent bien les vibes des 80’s et 90’s, avec ces jolis visuels 16 bits et cette jolie bande son électro.

Conclusion

Sorti sur PC en 2018, Slipstream a aujourd’hui droit à une seconde chance sur consoles. Le jeu de course d’ansdor séduit par son ambiance rétro et ses jolis décors en pixel-art. On a l’impression de rejouer à un vieux titre 16 bits. Les sensations sont là et le contenu est assez riche. Clairement, Slipstream tire d’ailleurs son inspiration d’Outrun, avec des courses contre le chrono dans des décors aussi variés que colorés. L’originalité vient ici de la présence de nombreux modes de jeu alternatifs, du battle royale à 16 joueurs au mode tournoi, qui se rapproche plus d’un Mariokart. C’est fun, plutôt agréable à parcourir, mais le gameplay reste malheureusement très basique. Visuellement, ça reste également beaucoup plus léger que l’excellent Horizon Chase. Reste que pour les nostalgiques, on ressent bien les vibes des 80’s et 90’s dans cette petite production indépendante, qui est d’ailleurs vendue une bouchée de pain!

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Slipstream

Gameplay 5.5/10
Contenu 8.5/10
Graphismes 6.5/10
Bande son 7.0/10
Finition 7.5/10
7.0

On aime :

Fun à prendre en main

Un contenu généreux

Le tout petit prix (- de 10€)

L'ambiance 80's

On aime moins :

Un gameplay trop simpliste

Une technique qui manque de charme