Jeux-vidéo : notre top 5 de juillet

Traditionnellement très calme, le mois de juillet aura été décidément très chargé cette année avec la sortie de plusieurs très gros jeux et de très bonnes surprises aussi du côté de la scène indé. 

Death’s Door (PC, Xbox One, Xbox Series)

Quelque part à mi-chemin entre un Zelda et un Dark Souls, Death’s Door est un formidable jeu d’aventure, qui mêle brillamment exploration, combats intenses et résolution de petites énigmes. Sorti de l’esprit de deux passionnés de gaming, Death’s Door témoigne d’une réelle maîtrise des codes du genre. Malgré la simplicité de son gameplay, le titre d’Acid Nerve parvient à séduire par l’intensité de ses affrontements, la richesse de son univers et la profondeur de ses mécanismes de jeu. C’est toutefois bel et bien sa direction artistique digne d’un film de Miyazaki et son univers plein de charme qui nous ont fait craquer pour lui. Dans la peau d’un corbeau chargé de récupérer les âmes des défunts, le joueur devra explorer des décors fantaisistes d’une beauté à couper le souffle. Vendu 19,99€ seulement, Death’s Door est incontestablement l’un des meilleurs jeux indés de cette année. Lire notre test complet.

Orcs Must Die 3! (PC, Xbox One, PS4)

Proposé durant près d’un an en exclu sur Stadia, Orcs Must Die 3! est désormais également disponible sur PC et consoles. Le mélange de tower defense et de jeu d’action coopératif de Robot Entertainment remet brillamment au goût du jour le concept délirant de la série. Aux côtés de ses amis, le joueur devra ici défendre le coeur de son donjon en plaçant ses troupes sur le champ de bataille et en glissant des pièges tout au long du parcours des forces adverses. Orcs Must Die 3! n’est toutefois pas qu’un simple tower defense puisque le joueur prend part activement au combat. Intense, fun et complètement délirant, Orcs Must Die 3! est une très agréable surprise. Proposé une trentaine d’euros, le titre offre un contenu solide avec deux campagnes jouables en solo ou en coop, un mode survie et un mode défis. Il y a largement de quoi s’occuper quelques semaines avec ses proches. Dommage en revanche que la coop se joue uniquement en ligne. Pas de coop locale pour cet épisode! Lire notre test complet.

The Ascent (PC, Xbox One, Xbox Series)

Jolie claque graphique, The Ascent est également un jeu très agréable à parcourir en solitaire ou en coop, avec trois amis. Quelque part à mi-chemin entre un twin-stick shooter et un RPG, le premier jeu du studio suédois Neon Giant frappe très fort avec son univers cyberpunk plein de charme, ses décors à couper le souffle, son gameplay nerveux et sa durée de vie solide. Très orienté action, le jeu propose des gunfights intenses. La prise en main est accessible, mais The Ascent parvient à se montrer suffisamment riche pour intéresser les adeptes du genre avec son système de couverture bien pensé, ses combats de boss intenses, ses améliorations et son système d’expérience inspiré des RPG. Tous les éléments d’un très grand jeu sont là. On lui reprochera toutefois des points de sauvegarde pas toujours très bien placés, ses menus maladroits et ses cinématiques ratées. Malheureusement, The Ascent n’est pas le genre de jeu qu’on parcourt pour son scénario, mais davantage pour l’action. En coop, en local ou en ligne, le titre montre son vrai potentiel. Les combats contre renégats, robots et monstruosités sont extrêmement funs. Le titre est également l’un des premiers jeux next-gen à nous décrocher la mâchoire. Lire notre test complet. 

F1 2021 (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

S’il reste la référence dans le domaine du sport automobile, F1 2021 se repose trop sur ses lauriers et ne parvient pas à tirer parti des capacités des consoles next-gen. Le jeu de F1, désormais édité par Electronic Arts, introduit pourtant quelques jolies nouveautés cette année avec le très rafraichissant mode solo Breaking Point, qui est d’ailleurs jouable en local à deux. Les traditionnels modes restent évidemment de la partie, comme le toujours très réussi mode Mon écurie et les modes de jeu en ligne. Niveau contenu, le titre assure. D’un point de vue visuel en revanche, F1 2021 est pratiquement une copie conforme de son prédécesseur. Et il s’agit d’une grosse déception à ce niveau. Les quelques sensations que nous procure la DualSense sur PS5 sont malgré tout là pour nous rappeler que nous jouons sur next-gen, mais c’est bien là la seule différence. En revanche, F1 2021 reste le roi incontesté de la discipline en termes de prise en main. Les sensations restent excellentes et c’est un réel plaisir d’entendre vrombir ces moteurs hybrides. Qu’à cela ne tienne, pour un néophyte, F1 2021 reste un incontournable. Pour ce qui est des habitués de la franchise, on doute que son seul mode Breaking Point ne parvienne à justifier l’achat du titre. Lire notre test complet.

Skydrift Infinity (PC, PS4, Xbox One, Switch)

Passé relativement inaperçu au moment de sa sortie, en 2011, SkyDrift était pourtant un excellent Mariokart-like, particulièrement fun à jouer à plusieurs. SkyDrift remplace toutefois les karts de son modèle par des avions. Aux commandes de bolides volants, il faudra arriver premier en fin de course tout en prenant soin d’éliminer les adversaires qui tentent de vous dépasser. Résolument très fun, SkyDrift est à la fois un titre accessible et exigeant, qui offre un mode solo riche en diversité et brille par la beauté de ses paysages. Le titre a certes un peu vieilli, et on aurait clairement été en droit d’en attendre plus de ce remaster, mais au prix auquel il est vendu (une quinzaine d’euros), difficile de faire la fine bouche. Il s’agit incontestablement de l’un des titres les plus rafraichissants auxquels vous jouerez cette année. Ni plus, ni moins. Lire notre test complet.