L’IA de Google s’appuie sur une base de données composée de 10.000 images de monstres pour donner vie à vos dessins.

La firme de Mountain View propose un nouvel outil de divertissement basé sur l’intelligence artificielle. Après avoir proposé à ses utilisateurs de reconnaitre une musique à partir d’un fredonnement, d’avoir donné vie à des œuvres d’art, Google se lance dans un nouveau challenge sur fond d’intelligence artificielle. Avec Chimera Painter, le géant américain transforme vos dessins en créatures fantastiques.

En vous rendant sur le site, vous pourrez ainsi gribouiller des croquis de montres. L’IA de Chimera Painter se chargera ensuite de transformer votre dessin en un monstre plus ou moins réaliste. Ici, le pinceau de l’artiste en herbe agit « moins comme un outil, mais plus comme un assistant », explique Google dans un communiqué. Par ailleurs, grâce à l’IA nourrie avec plus de 10.000 échantillons de monstres, l’outil de création de Google permet de « réduire le temps nécessaire pour créer des œuvres d’art de haute qualité ».

L’outil est en mesure d’identifier les différentes parties anatomiques de la créature pour leur donner « vie ». Les rendus sont élaborés à partir de modèles 3D issus du moteur graphique Unreal Engine qui viennent compléter le croquis de l’artiste.

L’artiste en herbe peut créer une créature à partir de rien ou sur base des modèles proposés par Google. Il peut ainsi ajouter ou effacer des membres, des griffes ou des ailes. Les menus sont plutôt complets et l’exercice exige une vraie implication au final.

Bien que l’utilité de Chimera Painter soit limitée, le rendu est plutôt convaincant. L’outil en lui-même a demandé beaucoup de travail aux développeurs pour le mettre sur pied et vise avant tout à aider les graphistes et développeurs de jeux vidéo dans leurs tâches – rappelons que Google s’est lancé sur le marché vidéoludique il y a quelques mois avec sa console Stadia.