A côté de The Last of Us 2, plusieurs petits jeux seront parvenus à très agréablement nous surprendre en ce mois de juin 2020. 

Desperados 3 (Xbox One, PS4, PC)

13 ans après Helldorado, le talentueux studio allemand Mimimi nous livre une jolie réinterprétation de Desperados. Fidèle à l’ADN de la série, Desperados III est une vraie bonne surprises pour les amateurs de Commandos-like. Mimimi Games a brillamment modernisé le gameplay du jeu en important la formule de sa précédente création, le très réussi Shadow Tactics. Le résultat est étonnant : à la fois très technique et accessible, Desperados III parviendra à séduire les fans du genre et les néophytes avec la jolie palette d’options qu’il donne au joueur. Le gameplay est riche et les options nombreuses sur le terrain, grâce aux facultés des cinq opérateurs. Il est possible de mettre en place de vraies stratégies d’équipe ou au contraire de progresser à son rythme, de façon plus simple. Desperados 3 brille par la richesse de son gameplay et son excellent level-design. Le jeu étonne également par la richesse de ses environnements. Le pari est donc réussi pour le studio allemand, malgré quelques impairs. Techniquement, ce n’est pas fantastique, l’I.A. n’est parfaite et la mise en scène n’est pas des plus immersives. Desperados 3 n’en reste pas moins un très bon jeu d’infiltration et probablement le meilleur représentant du genre sur cette génération… Lire notre test complet.

The Last of Us 2 (PS4)

Jolie claque graphique, The Last of Us Part II donne un bel aperçu de ce à quoi devraient ressembler les jeux next-gen. Visuellement, le titre de Naughty Dog exploite à son plein potentiel les capacités de la PS4 Pro. C’est d’une beauté à couper le souffle, c’est fluide et la direction artistique très inspirée nous en met plein les yeux avec des panoramas absolument superbes. Si tout le monde s’accordera sur le fait qu’il s’agit d’une jolie réussite technique, le bilan est un peu plus mitigé en ce qui concerne le gameplay du jeu, qui mélange plusieurs genres (infiltration, survival, open-world, action, aventure) sans en maîtriser aucun. La recette fonctionne toutefois très bien, malgré les ficelles très apparentes. Dans la continuité du premier épisode, The Last of Us Part II s’en distingue toutefois au niveau de sa narration, avec un scénario qui prend beaucoup plus de temps à se mettre en place, des passages qui traînent en longueur et un casting beaucoup plus jeune qui manque franchement de charisme. Des petits reproches qui ne gâchent en rien l’énorme potentiel ludique du jeu, très divertissant de bout en bout, ni l’incroyable talent de mise en scène des développeurs, qui cultivent leur amour du cinéma à travers les nombreuses cut-scenes du jeu. Lire notre test complet.

51 Worldwide Games (Switch)

Avec 51 Worldwide Games, Nintendo nous livre un autre très bon jeu pour animer des soirées entre amis ou en famille, en local ou en ligne. Généreuse en contenu, la compilation rassemble un total de 51 jeux, dont quelques grands classiques du jeu de société (Dames, Echecs, un clone de Puissance 4, Shogi), les incontournables des jeux de cartes (Solitaire, Bataille, Président, Blacjack, Texas Hold’hem), et quelques mini-jeux plus ludiques (bowling, air hockey ou curling) qui rappellent les meilleures heures de la Wii. C’est fun, bien présenté, accessible et finalement exactement le jeu que l’on attendait pour s’occuper durant le confinement! S’il arrive un peu tard, 51 Worldwide Games n’en reste pas moins une excellente surprise et un futur incontournable pour tous les propriétaires de la console. Lire notre test complet. 

Assetto Corsa Competizione (PS4 / Xbox One / PC)

Destiné aux passionnés de sport automobile, Assetto Corsa Competizione est un jeu de course très réaliste qui vient se positionner comme le principal rival de Project Cars dans le segment des simulations. Les courses demandent une réelle stratégie, autant dans la conduite que dans la gestion des pneus et des arrêts au stand. Competizione est d’ailleurs très exigeant et s’adresse avant tout à un public connaisseur, au risque de laisser sur le carreau les débutants. Néanmoins, volant en main – la manette est à éviter coûte que coûte -, les sensations de conduite atteignent une intensité rare. Côté contenu,  on retrouve la licence du championnat GT, des tas de circuits officiels, et plusieurs modes de jeu assez classiques. On regrette toutefois que le mode Carrière ne prenne finalement aucun risque et reste très classique. Sur consoles, le jeu perd également un peu en beauté. Il est très clairement un cran en-deçà de la version PC. Cela reste globalement joli, surtout sous la pluie et de nuit, mais on est très loin de la claque graphique. Sans révolutionner le genre, Assetto Corsa Competizione s’impose comme un très bon jeu de course pour les amateurs de simulation automobile, et assurément l’un des incontournables de cet été. Lire notre test complet.

West of Dead (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Avec ses mécanismes de rogue-lite et sa prise en main qui se rapproche de celle d’un twin-stick shooter, West of Dead n’est clairement pas un jeu à mettre entre toutes les mains. Le titre de Raw Fury n’est pas facile à dompter. Chaque mort forcera le joueur à tout recommencer depuis zéro. Inutile de le préciser : le jeu est très frustrant, d’autant plus que lorsqu’on meurt, c’est souvent parce qu’on n’a pas vu un ennemi tapis dans l’ombre. Pour autant, il serait dommage de passer à côté d’un aussi bon jeu d’action, avec ses gunfights exigeants et intenses, sa direction artistique superbe et son univers western-fantastique très séduisant. West of Dead est un jeu élitiste. On aurait très clairement aimé que les développeurs intègrent un mode de difficulté pour permettre au grand public de le découvrir à son aise… En l’état, mieux vaut donc l’essayer avant de l’adopter. Une chose est certaine : à force d’essayer encore et encore, vous devriez finir par en voir le bout… Lire notre test complet.