Le partage des comptes représente un important manque à gagner pour Netflix. C’est pourquoi le leader actuel des services des streamings cherche une solution pour réduire ce phénomène.

Netflix ne souhaite pas interdire cette pratique qui, malgré le fait qu’elle lui fasse perdre de l’argent, lui fait également gagner des abonnés. En effet, au bout d’un moment, un certain nombre de “squatteurs” finit par s’abonner au service pour plus de tranquillité. Netflix souhaiterait donc trouver une solution « conviviale » pour réduire un tant soit peu les abus, tout en continuant à séduire de nouveaux abonnés par ce biais.

Lors de la présentation de ses derniers résultats trimestriels Netflix a révélé d’excellents résultats. Mais la conférence a également été l’occasion pour le service de dévoiler que ses équipes continuaient à s’interroger sur le phénomène du partage de comptes.

Si Netflix ne compte pas interdire cette pratique, le chef de produit de l’entreprise, Greg Peters, a tout de même indiqué qu’il souhaiterait mettre en place un système convivial qui réduirait le partage de comptes. « Nous allons continuer à examiner la situation et nous verrons [si] ces moyens amicaux poussent les consommateurs à [arrêter cela], mais nous n’avons pas de grand projet pour l’instant pour l’instant », a indiqué Greg Peters.

Le chef de produit chez Netflix n’a pas précisé quels moyens « conviviaux » seraient mis en place pour réduire ce phénomène. Le service de streaming pourrait s’inspirer de ce qu’a mis récemment en place Spotify avec la géolocalisation des membres d’une même famille lors de leur inscription à l’offre familiale car, comme l’indiquent les conditions d’utilisation de Netflix, le partage des comptes se limite – en théorie – aux personnes vivant sous le même toit.