10 choses que vous ignoriez au sujet de la Super NES

Parmi les consoles les plus emblématiques des années 90, la Super NES a marqué toute une génération de joueurs. Retour sur l’histoire d’une console qui a gardé toutefois une empreinte de mystère…

Super Mario 64 aurait dû sortir sur Super NES

Super Mario 64 était à l’origine un jeu développé spécifiquement pour la Super NES. Les retards pris dans le développement du jeu ont poussé Nintendo à repousser sa sortir sur sa prochaine console.

Super Mario 64 n’est pas le seul rescapé de la Super NES à être atterri sur Nintendo 64. De nombreux assets de StarFox 2 – dont la sortie a été annulée sur SNES – ont été utilisés pour créer Lylat Wars. Le jeu Project Dreams est quant à lui devenu Banjo-Kazooie sur Nintendo 64.

Un plastique de mauvaise qualité

Si le coloris gris a fait l’unanimité au lancement de la console, la Super NES a toutefois été très vite critiquée pour sa qualité de fabrication. En cause ? Le plastique de mauvaise qualité choisi par Nintendo. Quelques années seulement après leurs déballages, la plupart des consoles ont commencé à virer au jaune.

Nintendo a depuis corrigé le tir – optant pour des composants de meilleure qualité pour ses consoles suivantes.

Aujourd’hui, la plupart des consoles SNES que vous trouverez d’occasion ont perdu leur couleur grisâtre.

Elle était la première console à permettre de télécharger des jeux

En avance sur son temps, Nintendo a introduit avec sa SNES un accessoire qui permettait de se connecter à un réseau satellite pour télécharger de nouveaux jeux.

Révolutionnaire pour l’époque, le concept n’a toutefois pas décollé, la faute à un coût des abonnements trop élevé et surtout à la disponibilité du service, qui n’était accessible que quelques heures durant la journée, lorsque le satellite en question survolait votre zone géographique…

Seulement 3 jeux au lancement

Lors de sa sortie au Japon, seulement 3 titres accompagnaient la sortie de la Super NES. Les joueurs pouvaient ainsi se procurer Super Mario World – qui s’écoulera à plus de 20 millions d’unités -, Pilotwings et F-Zero.

En Europe, deux autres jeux se joindront au line-up avec la sortie de Sim City et Gradius 3.

A ses débuts, la Super NES n’a pas été la console la plus populaire. Son gigantesque succès poussera toutefois les développeurs à multiplier les projets sur la machine.

Une Super NES TV a vu le jour

Au Japon, Sharp a commercialisé un téléviseur qui intégrait la Super NES. Un lecteur de cartouches permettait de lancer les jeux achetés séparément.

L’appareil s’est vendu à quelques milliers d’exemplaires seulement.

Aujourd’hui, il est devenu pratiquement impossible de mettre la main sur un Super Famicom Naizou TV SF1.

Un catalogue de 1757 jeux

Au total, 1757 jeux ont vu le jour sur la console.

Paradoxalement, seulement 3 étaient disponibles au lancement de la console au Japon.

Face à l’engouement du public, et en particulier au Japon où la SNES connaîtra un succès gigantesque, les développeurs se mobiliseront pour proposer plus de jeux sur le support. 1447 jeux sont ainsi sortis au Japon, et 721 seulement ont fait le voyage seulement en Occident.

Le contraste avec la génération précédente est énorme puisque seulement 389 jeux étaient sortis sur NES.

Battue par sa rivale

Si la SNES a été un énorme succès, avec plus de 49 millions d’unités vendues, la console de Nintendo avait perdu son bras de fer avec la Megadrive de SEGA à l’époque. Un affront terrible pour Nintendo, qui perdra également ses deux prochains bras de fer. En réalité, jusqu’à la Wii, les consoles de Nintendo ont enregistré des nets reculs de ventes à chaque génération.

Ainsi, seulement 33 millions de Nintendo 64 et 22 millions de Gamecube se vendront.

La légende du soda

Nintendo n’a jamais voulu lâcher le morceau. Le sommet arrondi de la console a été à l’origine des rumeurs les plus folles. Selon la principale théorie, Nintendo aurait volontairement opté pour ce design pour empêcher les gamers de poser leur canette sur la console.

De nombreuses machines avaient antérieurement été victimes d’éclaboussures causées par des canettes et verres qui glissaient de la console. Concevoir la console de sorte à ce qu’il soit impossible de poser dessus une canette permettait à Nintendo de se dédommager des acheteurs en cas de plainte.

Officiellement toutefois, Nintendo n’a jamais confirmé la rumeur ni expliqué la raison de ce design si particulier…

Super Metroid n’aurait jamais dû sortir

Gros succès sur NES, Metroid n’était toutefois pas une franchise qui suscitait l’engouement chez Nintendo. Sa suite, Super Metroid a failli être annulée à 3 reprises. Trop occidental, le jeu ne correspondait pas assez à l’image de Nintendo et de nombreux cadres estimaient que Metroid n’avait pas sa place dans le catalogue de jeux de la SNES, préférant concentrer leurs efforts dans le développement de jeux comme Super Mario, Zelda ou Kirby.

Il était possible de finir Zelda en 5 minutes

Si la plupart des joueurs ont dû passer plus de 15 heures pour boucler l’aventure d’A Link to the Past, un bug permettait de finir le jeu en 5 minutes top chrono.

Nombreux ont ainsi été les joueurs à tenter l’expérience à l’époque, et à immortaliser leur « exploit » pour se vanter auprès des copains…