Netflix a présenté le mardi 16 avril ses résultats financiers du premier trimestre 2019 et l’on apprend qu’une hausse des tarifs frappera bientôt toute l’Europe.

Dans sa lettre à destination des investisseurs, Reed Hastings, le PDG de Netflix, a annoncé que le service a atteint un nombre d’abonnés avant de préciser que les prix du service de streaming vont bientôt augmenter en Europe. « Nous sommes en train de travailler sur une série d’augmentation des tarifs aux États-Unis, au Brésil, au Mexique et dans certaines zones de l’Europe. », a indiqué le patron de Netflix.

La liste exhaustive des pays concernés n’a cependant pas été communiquée, mais l’on sait que les pays de la zone germanophone à savoir l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et le Liechtenstein sont concernés avec une augmentation qui est déjà en rigueur depuis le début du mois d’avril. Le prix de l’abonnement Standard en HD est passé de 10,99 € à 11,99 € et l’abonnement Premium de 13,99 € à 15,99 €.

Après les États-Unis, place à l’Europe

Cette hausse des tarifs en Europe était prévisible puisqu’une augmentation des prix aux États-Unis avait été annoncée au début de l’année 2019. Ce prix plus élevé vient d’ailleurs tout juste d’être appliqué aux USA. Reed Hastings affirme que cette augmentation n’impacte en rien l’arrivée de nouveaux abonnés. D’ailleurs, la firme étudie le comportement des gens face à de faux tarifs en France et en Italie, ce qui n’augure rien de bon pour les tarifs du service de streaming.

Pour Netflix, cette augmentation est justifiée car elle permet d’investir et proposer toujours plus de contenu original, qui plus est de qualité. « Dans la mesure où nous investissons dans du contenu original de qualité, il arrive que l’on revienne de temps en temps vers nos abonnés pour leur de demander une contribution plus importante afin de nous aider à financer ce prochain cycle de croissance », a déclaré Greg Peter, directeur produit de Netflix, lors de l’appel aux actionnaires.

De nouveaux abonnements low-cost

Le géant du streaming fait évoluer sa stratégie dans certains pays en voie de développement et propose de nouveaux abonnements en Inde, en Malaisie et au sein d’autres pays de l’Asie du Sud-Est. Il est possible pour les habitants de ces pays émergents d’accéder à des offres d’abonnements “mobile only” à 3 € par mois, ou à 1 € à la semaine.

Cette offre uniquement accessible sur smartphones et tablettes ne permet pas de partager son compte avec d’autres personnes, ni d’accéder au service sur ordinateur ou via un Chromecast, ni à du contenu en HD.