Test – Star Trek Prodigy Supernova : l’aventure spatiale pour les plus petits

Après Dragons: Légendes des neuf royaumes, Outright Games nous livre une autre adaptation d’une série animée avec Star Trek Prodigy: Supernova. 

Vendu 39,99€ en magasin, Star Trek Prodigy: Supernova est l’archétype de l’adaptation cinématographique en jeu vidéo, sans aucune prise de risque. Outright Games nous livre un jeu d’action très classique, qui se destine avant tout à un public très jeune.

Le scénario du jeu nous est narré à travers des planches de bandes-dessinées.

Avant d’aller plus loin, il convient de rappeler que Star Trek Prodigy est une série d’animation produite par les créateurs de Trollhunters, qui narre les aventures d’un équipage de jeunes extraterrestres naviguant dans l’immensité de la galaxie. Dans la peau de Dal R’El et Gwyndala, le joueur devra tenter de retrouver les autres membres de son équipage après le dysfonctionnement de leur téléporteur et de remettre en état son vaisseau pour repartir pour de nouvelles aventures. Si le scénario est un prétexte à nous faire voir du pays, il faut avouer qu’il est plutôt bien présenté ici à travers des cases de bandes-dessinées animées, avec des doublages en français, s’il vous plaît!

Le jeu bénéficie de doublages en français intégraux.

Fidèle à Star Trek et à l’univers de la série animée, Supernova se destine par essence à un public très jeune. Cela se ressent dans la direction artistique très cartoonesque, mais aussi le gameplay, qui a été pensé pour un public jeune. Supernova se présente comme un jeu mêlant combats, exploration et puzzles. Une formule chère aux développeurs d’Outright Games. Assez paradoxalement, les séquences de combats sont les moins réussies. On peut ici passer d’un personnage à l’autre en pressant sur un seul bouton et enchainer les tirs avec Dal ou les coups d’épée avec Gwyndala. Supernova n’est toutefois ni plus ni moins qu’un beat them all très banal, qui ne brille ni par sa palette de coups ni par la diversité de son action. C’est bien simple, les séquences de combat se ressemblent toutes. Le tout se déroule systématiquement en arènes, face à un bestiaire qui n’offre aucune diversité.

Le bestiaire n’est guère très varié.

Heureusement, le gameplay du jeu est sauvé par l’aspect exploration, qui pousse le joueur à explorer chaque recoin de la carte pour collecter des informations sur la faune et la flore et découvrir des reliques. Et les puzzles, qui ont été très intelligemment pensés. Car le gameplay tire ici tout le potentiel du jeu en coopération. S’il est jouable seul, le titre est forcément beaucoup plus plaisant à deux. Il faudra activer différents interrupteurs en se prêtant main forte et parfois réfléchir quelques dizaines de seconde avant de trouver la solution. Intelligemment conçus, les puzzles font toute la richesse du jeu. Le titre a clairement été pensé pour être joué par un duo enfant / parent. Et c’est sans doute là sa plus belle réussite.

Car si la formule fonctionne globalement, on ne va pas vous mentir, le titre manque cruellement de profondeur dans son gameplay, peine à se renouveler aussi en cours d’aventure et a tendance à être extrêmement répétitif dans ses mécanismes de jeu. Mieux vaut donc y jouer par courtes sessions…

Un paquet de puzzles vous attendent à travers l’aventure.

D’un point de vue technique, Supernova est également loin de tirer parti des capacités des consoles actuelles. Même de la Switch à vrai dire. Les décors sont vides, les modélisations sommaires, les effets spéciaux simplistes. Le design cartoonesque joue toutefois les cache-misère de façon assez efficace.

Si visuellement, le jeu est pauvre, il a toutefois le mérite de bénéficier d’une bande son très solide avec d’excellents doublages en français et des musiques originales qui sonnent bien. Ce n’est pas la BO de l’année, mais pour une petite production, le contrat est largement rempli.

Pensé avant tout pour être accessible et plaisant à parcourir pour les plus petits, Supernova n’est clairement pas un jeu qui marquera les esprits. Sa formule est atrocement redondante et le titre ne fait preuve d’aucune originalité. Mais à deux, en coop, l’aventure n’est pas déplaisante, et on retrouve clairement l’esprit Star Trek. Ce qui n’est déjà pas si mal… Surtout pour un jeu vendu 39,99€ dans le commerce.

Conclusion

Ciblant un public très jeune, cette adaptation très fidèle de la série d’animation Star Trek Supernova en jeu vidéo parvient à séduire grâce à son mode coop, qui forcera deux joueurs à coopérer pour répertorier la faune et la flore de chaque planète, affronter les groupes d’ennemis et résoudre de petites énigmes. La formule est très classique et les combats particulièrement redondants. Mais les puzzles ajoutent une jolie profondeur au gameplay et l’univers Star Trek est joliment représenté. Clairement pensée pour les plus jeunes, cette adaptation de Star Trek en jeu-vidéo mérite donc le détour, si vos chérubins réclament à corps et à cri une expérience à vivre à deux, avec l’un de leurs parents… 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Star Trek Prodigy: Supernova

Gameplay 5.0/10
Contenu 5.5/10
Graphismes 5.5/10
Bande son 7.0/10
Finition 6.5/10
5.9

On aime :

Les doublages en français

Une formule efficace

La coop à deux

L'univers fidèle à la saga

Des puzzles intéressants

On aime moins :

Une technique pauvre

Une formule ultra-répétitive

Des combats pauvres

Un bestiaire très léger