AFP/Archives/JACK GUEZ

Un premier data center lunaire va ouvrir en 2023

La lune pourrait bientôt accueillir un Data Center.

La start-up de cloud computing Lonestar annonce avoir signé un contrat avec le constructeur d’atterrisseurs lunaire Intuitive Machines. Conclu ce 19 avril, le but de ce partenariat est le déploiement d’un Data Center miniature en 2023…sur la lune.

Lonestar, une start-up basée en Floride, va disposer des Data Centers sur la lune pour traiter les données lunaires. D’après les porteurs du projet, cela offrirait une alternative sécurisée et écologique aux centres de données terrestres. En bref, ces Data Center devraient apporter une meilleure sécurité au stockage et à la sauvegarde des données, et se montrer plus “verts”. À savoir que, sur le satellite, les contraintes liées aux Data Centers sont inversées Pour la suite, Lonestar prévoit d’installer des Data Centers de plus en plus larges sur la surface lunaire. Leur mission ? Permettre le stockage et le traitement de données en Edge.

Deux missions

Le hardware initial de Lonestar embarquera à bord de la seconde mission d’Intutitive Machines sur la lune appelée IM-2. Son objectif principal est d’amener une collection de charges utiles, ou “payloads” commerciaux et gouvernementaux vers le pôle sud de la lune à bord de l’atterrisseur Nova-C. La charge utile d’un satellite désigne la partie qui lui permet de remplir la mission pour laquelle il a été créé. Concrètement, ce premier payload physique devrait permettre à des clients anonymes de percevoir des revenus pendant la durée de la mission IM-2. Ce micro datacenter autonome pèse environ 1 kilo, dispose d’une capacité de 16 To et d’un cycle de vie 15 à 20 ans.

Un deuxième contrat vise à tester les capacités de transfert de stockage de données lors de la première mission, IM-1. Cette mission a pour but de faire atterrir Nova-C sur Oceanus Procellarum situé à l’ouest de la lune. Pour ces tests, seulement des payloads virtuels logiciels font partis du plan.

Des retards accumulés

La mission IM-2 devrait en débuter 2023. À la base, le lancement devait se faire au premier trimestre 2022 et durer entre 11 et 14 jours selon Intuitive Machines. Le lancement de la mission IM-1 était, lui aussi prévu plus tôt, à savoir, en 2021. Finalement, le fournisseur du lancement SpaceX a repoussé la date au premier trimestre 2022. Et ce, à cause des contraintes techniques. Ainsi, le Falcon 9 s’élancera dans l’espace au deuxième semestre 2022.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.