Amazon ferme ses 68 librairies

Amazon annonce la fermeture de 68 boutiques physiques sur le sol américain.

Mercredi, le géant Amazon a annoncé son intention de fermer l’ensemble de ses 68 librairies, pop-ups et magasins de jouets et d’articles de maison aux États-Unis et au Royaume-Uni. D’après Reuters, l’entreprise chercherait à se recentrer sur l’alimentation et l’habillement.

En effet, les performances financières des boutiques 4-Star et Pop-up d’Amazon n’étaient pas satisfaisantes. La société a donc décidé de se recentrer sur Amazon Fresh et Whole Foods. Il y a pour l’instant que très peu de détails sur les dates de fermeture et sur ce qui est prévu pour les employés.

Utiliser les donner virtuelles pour s’imposer dans le réel

Le géant du commerce en ligne a ouvert sa première librairie à Seattle en 2015. Ces boutiques Pop-Up se concentrent sur des ventes thématiques et limitées dans le temps. Elles proposent des livres sélectionnés en fonction des notes des clients postées sur la plateforme web. Ces librairies puisent dans “un vaste réservoir de données” et présentent “ce que les gens lisent, et même les critiques qu’ils laissent sur le site Web d’Amazon”, explique Reuters.

Dans la foulée des premières librairies, Amazon a commencé à tester toute une série d’idées dans le domaine du commerce de détail. À savoir, des magasins de proximité sans caissiers, des supermarchés et un format appelé “4-Star” (“4 étoiles”). Créés en 2018, ces magasins vendent des produits atteignant au moins quatre étoiles sur le site d’Amazon. Ce format de boutique innovant propose des jouets, des articles ménagers et d’autres biens ayant reçu des évaluations élevées de la part des clients. “Chaque produit de la boutique est noté 4 étoiles et plus par nos clients, est un best-seller ou est nouveau et tendance sur amazon.com” indique le site d’Amazon.

Avec ces deux concepts, l’objectif d’Amazon était de toucher les consommateurs dans davantage d’endroits non virtuels et d’apporter sa touche en ligne dans le monde réel.

Un échec à relativiser

Malheureusement pour Amazon, ces innovations n’ont pas suffi à contrer le succès du commerce en ligne. Un mouvement d’achat en ligne que la société a elle-même propulsé.

Au dernier trimestre, le chiffre d’affaires des “magasins physiques” d’Amazon ne représentait que 3 % des 137 milliards de dollars de chiffre d’affaires de la société. À noter que, dans les faits, au quatrième trimestre 2021, la société a tout de même indiqué que son activité de vente au détail physique avait généré 4,68 milliards de dollars, contre 4,02 milliards de dollars au même trimestre l’an dernier.

Quid des employés ?

Amazon fermera ses magasins 4-Stars, ses pop-up et ses librairies à différentes dates. Les clients seront informés des dates par voie d’affichage.

Concernant les employés de ces boutiques, ils recevront des indemnités de licenciement ou pourront bénéficier d’une aide pour trouver un emploi dans n’importe quel magasin de la société à proximité. Par exemple, dans une épicerie Amazon Fresh. Pour rappel, l’enseigne a également ouvert en début d’année une boutique Amazon Style à Los Angeles. La boutique propose des vêtements et accessoires de mode.

Aussi, en plus d’Amazon Style, la société prévoit d’autres développements de vente au détail. À savoir, l’ouverture du premier magasin Starbucks Pickup avec Amazon Go à New York.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.