La migration vers Windows 11 sera gratuite.

Comme prévu, Microsoft a dévoilé la nouvelle version de son système d’exploitation : Windows 11. Une version qui introduit plusieurs nouveautés de taille, dont la compatibilité avec les applications Android et une refonte majeure de l’interface, beaucoup plus moderne. Mais pour profiter de ces nouveautés, il faudra évidemment disposer d’une machine suffisamment puissante pour supporter Windows 11.

Ça tombe bien, Microsoft vient d’officialiser la configuration minimale requise pour profiter de son nouvel OS. Comme on pouvait s’y attendre, les spécifications exigées sont supérieures à celles demandées pour supporter Windows 10. On notera ainsi que Microsoft ne proposera pas de version 32 bits de Windows 11.

Voici la configuration minimale requise pour supporter Windows 11 :

  • Processeur 1 GHz 64 bits dual-core
  • 4 Go de RAM
  • 64 Go d’espace de stockage
  • Écran 9 pouces
  • Définition d’image 1366 x 768 pixels
  • Compatibilité UEFI, Secure Boot et TPM
  • Prise en charge de DirectX 12

On peut noter que les exigences en matière de mémoire ont doublé par rapport à Windows 10 puisqu’il faudra au minimum 4 Go de RAM et 64 Go de mémoire interne pour profiter du nouvel OS, contre 2 Go de RAM et 32 Go d’espace de stockage pour l’OS actuel.

Si vous n’êtes pas sûr que votre ordinateur ou tablette soit compatible avec Windows 11, sachez qu’il existe un logiciel pour tester l’éligibilité de votre appareil. Le logiciel Contrôle d’Intégrité du PC analysera les composants de votre machine et vous informera de sa compatibilité avec le nouvel OS de Microsoft.

À noter que pour l’instant, la firme de Redmond n’a toujours pas donné de fenêtre de sortie pour Windows 11. Ce dernier devrait malgré tout être lancé en octobre prochain, selon la rumeur, et ce, gratuitement.