Les frais de roaming feront leur grand retour pour certains clients britanniques, à compter de janvier 2022. 

L’opérateur britannique EE a décidé de réintroduire les frais d’itinérance pour ses clients lorsque ces derniers voyageront en Europe. Il est le premier à sauter le pas, après l’entrée en vigueur du Brexit. L’opérateur avait pourtant assuré en janvier dernier qu’il ne prévoyait pas de réintroduire ces frais.

Seuls les nouveaux clients d’EE seront concernés par cette nouvelle politique. Les clients qui souscriront à une offre auprès de l’opérateur à compter du 7 juillet 2021 devront s’acquitter des frais de roaming lorsqu’ils téléphoneront, enverront des SMS et se connecteront à Internet depuis l’un des pays d’Europe. Ces frais s’élèveront à 2 livres par jour pour l’utilisation de son forfait depuis le Vieux Continent.

L’opérateur a justifié son retournement de veste en indiquant que la réintroduction des frais de roaming va permettre de « soutenir les investissements dans notre service clientèle basé au Royaume-Uni, et dans notre réseau britannique de premier plan », rapporte la BBC.

Bien que la Commission européenne ait proposé l’année dernière de prolonger de 10 ans la suppression des frais de roaming entre les différents pays de l’Union européenne, mais aussi pour l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège, cette proposition n’englobait pas le Royaume-Uni puisque ce dernier a définitivement coupé les ponts avec l’UE depuis le Brexit.

Du côté des opérateurs belges, la situation devrait rester inchangée. Les clients pourront donc utiliser leur forfait dans les différents pays de l’UE, mais aussi au Royaume-Uni sans devoir payer de frais de roaming.