Brexit : pas de retour du roaming de prévu

Si les Britanniques quittent définitivement l’Union européenne le 1er janvier, trois opérateurs télécoms belges (Proximus, Orange et Telenet) ne factureront pour autant pas de frais d’itinérance aux voyageurs belges se rendant au Royaume-Uni.

Voilà ce qu’ils ont confirmé vendredi passé. On ignore cependant combien de temps cette mesure s’appliquera.

Les opérateurs ne peuvent facturer de frais supplémentaires aux clients qui envoient des SMS, téléphonent ou surfent dans un autre pays de l’UE. Or les Britanniques quittent l’Union en date du 1er janvier, ce qui fait que la réglementation de l’UE n’a plus de raison d’être en Grande-Bretagne. Cela a du reste encore été confirmé dans l’accord commercial signé la semaine passée entre les deux parties, selon l’agence Bloomberg.

Mais dans un premier temps, il n’y aura pas de changement immédiat sur la facture télécom des Belges qui se rendent de l’autre côté de la Manche. “Précédemment déjà, Proximus avait décidé de ne pas facturer de coût de roaming (itinérance) pour les personnes se déplaçant en Grande-Bretagne“, déclare son porte-parole. Chez Orange, on déclare que pour ses clients, “le Royaume-Uni demeure en Europe. Il n’y aura donc pas de frais télécoms supplémentaires“. Telenet confirme elle aussi que rien ne changera après le Brexit.

Les opérateurs britanniques, pour leur part, informent Bloomberg qu’ils ne factureront pas non plus de frais d’itinérance aux Britanniques se rendant dans l’Union européenne. La durée de cette mesure n’a pas été précisée.

Belga