Android : Google proposera davantage d’alternatives à Chrome

Google cessera de faire payer les moteurs de recherche pour apparaitre dans la liste des options disponibles sur Android. 

La firme de Mountain View modifie encore une fois sa politique concernant le choix du moteur de recherche par défaut sur Android en Europe. Après avoir été contraint par l’UE de proposer des alternatives, Google cessera très prochainement de faire payer les moteurs de recherche pour apparaitre dans la liste. Un changement de fonctionnement qui offrira plus d’options aux utilisateurs.

La décision de Google ne sort pas de nulle part, elle a en effet été motivée par les plaintes déposées par ces rivaux.

Pour l’instant, le géant du web propose seulement 4 moteurs de recherche différents lors de la configuration d’un appareil Android. Cette sélection comprend évidemment Chrome, quant aux autres, ils sont déterminés sur base d’un processus d’enchères sous pli scellé. Pour faire partie de la sélection, les fournisseurs de moteurs de recherche doivent proposer une certaine somme d’argent à Google. À compter de septembre prochain, ce système d’enchères sera abandonné. La liste des moteurs de recherche disponible devrait ainsi passer à une douzaine d’options.

Les 5 premiers seront les moteurs de recherche les plus populaires pour chaque pays de l’espace économique européen, y compris le Royaume-Uni. Ils seront affichés de manière aléatoire dans la liste, pareil pour les sept autres options.

Si les fournisseurs n’ont pas à payer pour être affichés dans la liste, il leur faudra tout de même répondre à plusieurs conditions. Ces derniers devront en effet proposer un « service de recherche général », autrement dit les résultats de recherche ne peuvent être limités à un seul sujet, ils doivent également être disponibles gratuitement sur le Google Play et doivent être correctement localisés dans un pays pour faire partie de la sélection.