WhatsApp : une nouvelle option de personnalisation arrive

Les utilisateurs pourront bientôt personnaliser certaines couleurs de l’application de messagerie.

Il y a quelques semaines, WhatsApp a vu son nombre d’utilisateurs descendre en flèche à la suite de son annonce de partager certaines données personnelles avec Facebook, créant ainsi un exode de ses utilisateurs vers Signal. Depuis, l’application de messagerie a multiplié les tentatives de séduction pour renouer avec ses utilisateurs via des campagnes d’information ou de nouvelles fonctionnalités et il semblerait que cela continue. Selon WABetaInfo, WhatsApp serait en effet en train de tester une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs de personnaliser les couleurs de l’application.

Il est notamment question de modifier la couleur du texte, mais aussi de certaines icônes. Rien de révolutionnaire, mais ce changement esthétique reste tout de même intéressant. Cela montre en effet que Facebook – maison mère de WhatsApp – souhaite proposer plus d’options de personnalisation à ses utilisateurs. Une manière de rendre l’app plus conviviale et d’impliquer davantage les membres sur l’app.

On peut tout de même se demander si cette nouveauté n’est pas trop légère. Facebook parviendra-t-il à faire oublier la mauvaise presse dont souffre WhatsApp depuis quelques semaines avec une telle fonctionnalité ? Difficile à dire.

Au final, à partir du 15 mai, les utilisateurs de WhatsApp seront tout de même obligés d’accepter la nouvelle politique de partages de certaines informations personnelles entre l’app de messagerie et Facebook, au risque de ne plus pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités de WhatsApp.

Le nouvel outil de personnalisation pourrait d’ailleurs être lancé en amont ou en aval de cette date clé pour faire oublier la nouvelle politique de Facebook ou pour faire plus facilement passer la pilule auprès des utilisateurs.

Rappelons que le changement de politique d’utilisation des données de WhatsApp est moins important en Europe. Le RGPD protège en effet les données des utilisateurs et empêche la réutilisation commerciale de ces dernières. WhatsApp ne pourra donc pas partager « les données des utilisateurs européens avec Facebook dans le but d’améliorer les publicités ou les produits commerciaux du groupe », avait indiqué un porte-parole de Facebook France.