La plateforme de streaming teste un nouveau système pour limiter le partage de compte.

Ce n’est pas un secret, de nombreux abonnés Netflix partagent leurs identifiants avec leurs proches. Au fil des années, c’est devenu un véritable phénomène qui concernerait 42% des abonnés du service de streaming. Un phénomène dont est conscient Netflix qui tolère plus ou moins la chose, malgré le manque à gagner que cela représente.

Selon l’analyste Jason Bazinet de Citi Global Markets, le partage de compte coûterait 5,2 milliards d’euros à Netflix chaque année. En 2019, ce manque à gagner s’élevait à 2 milliards d’euros seulement par an, selon les analystes. Les pertes de Netflix augmenteraient donc chaque année, à mesure que ses abonnés partagent de plus en plus leur compte. Et cela ne devrait pas cesser.

Plus de SVOD, plus de partage

Avec plus de 200 millions d’abonnés à travers le monde, Netflix est le service de streaming le plus populaire à l’heure actuelle, mais cela pourrait changer au fil des prochaines années. De nouveaux acteurs de taille gagnent en effet du terrain sur le marché du streaming. Le plus dangereux pour Netflix est évidemment Disney+ qui a récemment dépassé les 100 millions d’abonnés en un an et demi à peine.

La multiplication des services de vidéo à la demande devrait logiquement avoir un impact sur le nombre d’abonnés de chaque plateforme ou en tout cas sur le phénomène de partage de compte. S’abonner à différents services de streaming représente un coût pour les consommateurs, c’est pourquoi certains pourraient plus facilement partager leur compte avec des proches, afin de profiter d’une offre élargie de contenu tout en limitant leurs dépenses.

Une position ambivalente

C’est très certainement pourquoi Netflix chercherait plus activement à enrayer le phénomène de partage de compte. La plateforme de streaming teste en effet une fonctionnalité pour limiter cette pratique. Et si cette dernière ne devrait pas y mettre un terme – il est en effet possible de contourner le “blocage” de Netflix -, on peut imaginer que la plateforme resserra la vis dans les années à venir pour éviter que ses pertes n’augmentent.

À noter que si Netflix n’a toujours pas mis en place de système concret pour empêcher le partage de compte, c’est aussi parce que cela lui permet de toucher un large public et de potentiellement séduire de nouveaux abonnés. Un certain nombre d’utilisateurs profitant du compte d’un proche peuvent en effet s’abonner à leur tour, séduits par le service. Cela sert donc d’une certaine manière à Netflix, mais les actionnaires du service pourraient pousser pour qu’un système empêchant le partage de compte soit mis en place.