Donald Trump va lancer son propre réseau social

La nouvelle plateforme sociale pourrait voir le jour d’ici deux ou trois mois.

L’ancien président des États-Unis s’apprêterait à lancer son propre réseau social, a assuré Jason Miller, conseiller de Donald Trump. « Je pense que nous allons le voir revenir sur les réseaux sociaux dans probablement deux ou trois mois avec sa propre plateforme. Et cela devrait être une formule gagnante, et complètement redéfinir le jeu. Tout le monde va attendre et regarder pour voir ce que propose exactement Donald Trump », a-t-il indiqué, lors d’une interview accordée à la chaîne Fox News. Une annonce qui peut surprendre, mais, étant donné le passé compliqué du millionnaire avec les réseaux sociaux, cela n’est pas si étonnant que cela.

Durant sa campagne et son mandat présidentiel, Donald Trump a en effet été particulièrement actif sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, Facebook et même Twitch. Or, depuis plusieurs semaines, il l’est beaucoup moins tout simplement parce qu’il en a été banni. Les comptes de l’ancien président américain ont en effet été suspendus – voire bannis – après les manifestations du mois de janvier et la prise du capitole de Washington par ses partisans.

Un sacré coup dur pour le milliardaire qui ne peut plus profiter de ces canaux pour communiquer au monde entier. Sans visibilité, sa future campagne pour les élections présidentielles américaines de 2024 devrait en pâtir. C’est pourquoi l’homme prévoirait de lancer sa propre plateforme sociale. De cette manière, il pourrait – entre autres – revenir dans la sphère politique et gagner en visibilité.

De nombreux challenges

Selon Jason Miller, plusieurs sociétés auraient déjà contacté l’ancien président pour l’aider à développer son propre réseau social qui devrait d’ailleurs attirer « des millions et des millions, des dizaines de millions d’utilisateurs ». Malheureusement, le conseiller de l’ancien président est resté fort évasif sur le sujet et de nombreuses questions restent sans réponse.

Donald Trump va-t-il créer son propre réseau social ou va-t-il s’associer à une plateforme existante ? Comment la plateforme va-t-elle être monétisée pour être viable ? Si certaines sociétés conservatrices devaient apporter leur soutien à l’ancien président, plusieurs gros annonceurs devraient garder leurs distances avec le projet. Ce dernier pourrait en effet rapidement devenir sulfureux et ternir les images de marque.

Un système de modération sera-t-il mis en place ? Difficile à dire, mais cela pourrait coûter cher à la plateforme sociale de Donald Trump si ce n’est pas le cas. Popularisé pour son absence de modération, le réseau social Parler a été banni de l’App Store, du Play Store et a également été mis hors ligne par Amazon Web Service après de nombreux débordements. Le réseau social de Donald Trump pourrait connaitre le même sort s’il devient la plateforme de prédilection d’extrémistes sans aucune modération.

On devrait en apprendre plus sur le projet de réseau social de Donald Trump au cours des prochains mois, à moins que celui-ci ne voie jamais le jour.