Cela fait près d’un an que Microsoft a mis fin au support technique de Windows 7. 

Le 14 janvier 2020, Microsoft tirait un trait sur son système d’exploitation lancé en 2009, Windows 7, en mettant à mort son support technique pour cet OS. Une importante campagne d’information avait été mise en place en amont afin de prévenir les utilisateurs, mais aussi de les pousser à passer à un système d’exploitation plus récent. À l’approche de l’anniversaire de la fin du support technique de Windows 7, l’heure est au bilan : l’OS est encore installé sur plus de 100 millions d’ordinateurs.

Le fait est que l’arrêt du support technique de Windows 7 implique “seulement” que l’OS ne recevra plus de mise à jour ni de correctif de sécurité. Autrement dit, si de nouvelles failles de sécurité sont découvertes, ces dernières pourront être exploitées sans mal par les pirates informatiques. Microsoft ne proposera pas de correctif.

Cependant, l’OS reste malgré tout fonctionnel. Il est donc tout à fait possible de continuer à surfer sur Windows 7 et d’utiliser les programmes installés sur sa machine. On notera d’ailleurs que Windows 7 est plus utilisé que Windows 8 et 8.1. En décembre 2020, 8,5% des utilisateurs étaient encore sous Windows 7, contre 3,4% pour Windows 8 et 8.1. Quant à Windows 10, il cumule 87,8% des utilisateurs.

La présence de Windows 7 sur plus de 100 millions d’ordinateurs peut s’expliquer facilement par plusieurs éléments. Le premier est que passer à Windows 10 est désormais payant, tous les utilisateurs ne sont pas forcément disposés à débourser plus d’une centaine d’euros pour changer de système d’exploitation. Tous les utilisateurs ne sont d’ailleurs pas forcément à l’aise avec la procédure de migration (on vous explique comment procéder ici).

Très populaire au sein des entreprises, Windows 7 doit encore aujourd’hui être très utilisé. Migrer l’ensemble des ordinateurs d’une entreprise vers Windows 10 peut représenter un montant trop important pour certaines structures. L’incompatibilité de certains programmes peut pousser les entreprises à rester à la version obsolète de Windows, de même que la force de l’habitude.

Enfin, le fait que de nombreuses machines électorales tournent sous cet OS peut également expliquer la présence de Windows 7 sur de nombreux ordinateurs. Microsoft avait d’ailleurs annoncé qu’il poursuivrait finalement le support technique des machines sous Windows 7 aux États-Unis en raison des élections présidentielles de 2020.

Avec la nouvelle année, on peut s’attendre à ce que de moins en moins de machines tournent sous Windows 7 puisque le support technique ne sera définitivement plus assuré pour les ordinateurs dédiés aux élections. Cependant, les utilisateurs lambdas, petites entreprises et administrations pourraient tout de même conserver leur machine sous cet OS durant un moment encore.