Des chercheurs de l’Université A&M du Texas ont trouvé une solution pour que les batteries au lithium cessent de chauffer.

Les batteries au lithium sont responsables de la charge de nos smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Elles sont très appréciées pour leur légèreté et leur potentiel de recharge. Mais ces batteries ont également parfois tendance à surchauffer et peuvent dans certains cas exploser. Les chercheurs d’une Université au Texas ont trouvé une solution pour éviter la surchauffe de ces batteries et donc éviter leurs morts.

Pourquoi ces batteries chauffent-elles?

Bien qu’elles fournissent des courants électriques de longue durée qui peuvent maintenir les appareils sous tension, les batteries au lithium peuvent court-circuiter en interne, chauffant l’appareil“, lit-on dans un article signé de l’Université qui a mené les recherches.

L’anode est une plaque conductrice pour la batterie. Les ions lithium ne se déposent pas toujours uniformément sur cette plaque. Lorsqu’ils s’accumulent, et au fil du temps, ils forment des “structures arborescentes“, les dendrites. Ces dendrites peuvent être la cause d’un court-circuit de la batterie, “et peuvent mettre l’appareil en feu“.

Les chercheurs ont confectionné cette plaque en nanotubes de carbone. Une solution qui permet le stockage en toute sécurité d’une grande quantité d’ions lithium, lit-on dans l’article de l’A&M University du Texas. Ce qui réduit le risque d’explosion lié à la surchauffe. Parallèlement, cette anode permettrait aux batteries au lithium de se charger bien plus rapidement que les batteries actuelles.

Batteries au lithium : appréciées et critiquées

Les batteries au métal de lithium sont appréciées pour leurs qualités en termes de légèreté et de capacité de recharge. Les smartphones, les ordinateurs portables, les appareils photo ou encore les voitures électriques peuvent fonctionner avec ce type de batterie. Les nouvelles batteries proposées par les chercheurs de l’Université A&M présentent des atouts considérables, pour la recharge rapide d’une voiture électrique par exemple.

Certains voient un enjeu commercial important, mais d’autres soulignent les limites écologiques de l’utilisation du lithium. L’extraction de ce métal est désastreuse pour l’environnement alors que la demande ne cesse de croître.