Depuis l’annonce de la mise en service de Galileo, les constructeurs de smartphones se sont attelés à mettre au point des puces compatibles avec le GPS made in Europe.

Les smartphones les plus récents des marques les plus populaires sont donc évidemment compatibles avec Galileo s’ils ont été achetés en Europe. Si votre smartphone date de quelques années, il se peut qu’il repose tout de même sur Galileo pour vous localiser puisqu’une simple mise à jour de son logiciel peut le rendre compatible.

Dans tous les cas, il est possible de vérifier si son smartphone est compatible ou non avec Galileo en se rendant sur le site Internet du GPS européen. Vous y trouverez la liste complète des smartphones compatibles. Celle-ci est régulièrement mise à jour.

Fin 2019, on comptait 272 modèles de téléphones pouvant se connecter à Galileo. Parmi ces 272 smartphones, on retrouve 33 constructeurs de téléphone, dont les appereils d’Apple, Samsung, Oppo, OnePlus, BlackBerry, LG, Nokia, Xiaomi, Google, Honor, Huawei et Sony.

Il est également possible de savoir si un smartphone est compatible en fonction des composants électroniques qu’il embarque. Ainsi, les générations de processeurs compatibles développés par Qualcomm et Mediatek, ainsi que les pièces assemblées par Intel, Broadcom, Apple et Samsung sont répertoriées sur le site de Galileo.

Si la question vous intéresse vraiment, sachez qu’il existe une application qui permet de savoir à quels satellites notre smartphone est connecté, la puissance du signal, ainsi que la fréquence ou la constellation utilisée. L’application GPSTest – gratuite – est d’ailleurs recommandée par la Commission européenne.

Votre smartphone utilise déjà Galileo

Dans les faits, un smartphone choisira toujours le service qui offre la localisation la plus précise. Or, bien que son déploiement ne soit pas encore totalement complet, Galileo est le service de positionnement le plus précis à l’heure actuelle. Autrement dit, si votre smartphone est compatible avec le GPS européen, il y a de fortes chances pour que celui-ci utilise Galileo pour vous localiser, sans même que vous ne le sachiez.

Samsung nous a précisé qu’à partir du moment où un smartphone était acheté en Europe, celui-ci était équipé d’une puce compatible avec Galileo. S’il est acheté aux États-Unis, alors il est compatible avec le GPS américain.

Mais cela ne signifie pas que votre smartphone se cantonne à utiliser des satellites européens. En cas de perte de signal causée par des interférences ou autre, notamment en milieu urbain, le système Galileo va se connecter à d’autres satellites, notamment américains, pour vous localiser précisément. On parle d’interopérabilité des services de positionnement par satellites.