Basée à Gand, la startup Deliverect a levé au total plus de 19 millions d’euros.  

Deliverect propose une solution SaaS pour la gestion de livraison de repas commandés en ligne. C’est-à-dire qu’ils proposent un logiciel pour connecter les restaurants aux plates-formes de commande en ligne, “comme Uber Eats, Deliveroo, Glovo et Doordash“.

Une levée de fonds pour passer au stade supérieur

Au mois d’avril 2019, Deliverect avait convaincu notamment Newion Investments et Smartfin. Trois millions d’euros avaient été investis. La phase de développement est bien terminée. Newion Investments et Smartfin réinvestissent pour ce deuxième tour de table, pour emmener Deliverect à un stade supérieur. La levée de fonds a été dirigée par OMERS Ventures.

La startup explique dans un communiqué qu’elle “utilisera cet investissement pour soutenir la R&D et le développement de produits, consolider sa position en Europe et envisager une expansion internationale”.

Zhong Xu, le cofondateur de Deliverect souligne dans le communiqué que le point de départ à la création de l’entreprise “était de donner aux restaurants les outils dont ils ont besoin pour rester compétitifs dans un monde numérique“. Il explique également : “J’ai grandi dans l’industrie de la restauration, je suis donc parfaitement conscient des marges souvent minces et du besoin fondamental de servir le plus de clients possible“. Depuis sa création en 2018, Deliverect “a traité plus de 3,5 millions de commandes“.

Une période particulière significative pour les investisseurs

La startup a également connu une période particulière face au Covid-19 : “Deliverect a eu au cours des dernières semaines pour mission d’aider les entreprises hôtelières à se tourner rapidement vers les commandes en ligne, après la fermeture des restaurants“. Elle a notamment mis en place des abonnements mensuels au lieu d’annuels, ou annulé les frais de mise en place de sa solution.

Jambu Palaniappan, associé directeur d’OMERS Ventures explique que “l’équipe Deliverect a vu comment la croissance de la livraison en ligne a stimulé le besoin d’innovation numérique dans l’industrie de la restauration et, dans des conditions normales, a également créé une opportunité pour les propriétaires de développer leurs activités“. Il ajoute également que la manière dont l’équipe s’est mobilisée pour aider de nombreux restaurants à développer leurs activités en ligne, en quelques heures seulement, n’a fait que renforcer leur conviction “que cette start-up a quelque chose de spécial“.