Un projet qui devrait voir le jour dans le courant de l’année 2025.

Ce n’est pas la première fois que la Chine partage son souhait de construire une centrale électrique solaire en orbite autour de notre planète. Un souhaite que le pays compte mettre en place d’ici quelques années. Un budget de 25,5 millions d’euros a été alloué pour mettre sur pied ce projet.

La station électrique va d’abord voir le jour sur Terre, à Bishan, dans la région de Chongqing dans le sud-ouest de la Chine. La première étape est de développer un module capable de transférer l’énergie emmagasinée par la centrale en orbite vers la Terre sans aucun lien filaire avec la Terre, et ce, avec le meilleur rendement possible. Un aspect sur laquelle la Chine travaille depuis 2008 via son programme de recherche dédiée à la transmission d’énergie sans fil. La solution reposerait sur la transformation des rayons solaires en micro-ondes afin d’être envoyés vers une base terrestre.

Le projet devrait débuter dans le courant 2025 avec pour objectif de produire 1 mégawatt d’électricité solaire dans l’espace d’ici 2035. La station d’environ 200 tonnes devrait être progressivement installée en orbite autour de la Terre. La centrale électrique permettra de capter les rayons du soleil qui n’atteignent jamais notre planète. Elle devrait fonctionner en permanence ce qui devrait permettre en rendement important et constant.

La Chine mise énormément sur l’exploitation d’énergie durable. D’ailleurs, le pays envisage de mettre au point des modules de réception mobiles qui pourraient être déployés un peu partout sur le globe, notamment dans des zones sinistrées afin d’acheminer de l’électricité sans fil et sans devoir utiliser de générateur à énergie fossile.

Une pollution spatiale grandissante 

Au-delà de l’aspect positif de cette centrale électrique solaire, notamment en termes de développement d’énergie verte, ce nouveau projet ne fait qu’augmenter le nombre d’infrastructures autour de la Terre. En effet, on ne s’en rend peut-être pas compte, mais il existe déjà un nombre important d’engins qui flotte autour de notre planète et ce nombre devrait continuer de croître au cours des prochaines années.

On peut notamment citer le projet de SpaceX de développer un réseau Internet depuis l’orbite grâce à des milliers de satellites. Malheureusement, le Droit de l’espace permet à chaque État – et entreprise privée qui a reçu une autorisation de son État – d’explorer et d’utiliser l’espace comme bon lui semble ce qui pourrait amener à une pollution de grande envergure de l’espace.