Black Widow sortira dans les salles le 29 avril 2020.

La première bande-annonce de Black Widow, le prochain film Marvel, est parvenue à générer un certain enthousiasme des fans, très heureux de retrouver Scarlett Johansson dans le rôle principal.

Le film, qui est attendu le 29 avril dans les salles chez nous, introduira également de nombreux nouveaux personnages dans le MCU, dont Melina et Yelena, mais également le Red Guardian – le Gardien Rouge, le “premier superhéros russe”.

Celui-ci est à l’origine d’une certaine polémique en Russie. Tout d’abord, parce que l’acteur qui l’incarne est Américain – ce qui nage quelque peu à contre-courant de la volonté de représentation universelle de Marvel. Rien de vraiment surprenant en soi pourtant pour une production hollywoodienne. Ce qui passe nettement moins bien auprès du public russe toutefois, c’est la représentation du personnage, gros, sans aucun charme, barbu et trapu, à l’image d’un trappeur.

Dans la bande-dessinée, le Gardien Rouge apparaît comme un personnage musclé et qui dispose d’une apparence athlétique, proche de celle de Captain America. La transformation dans le film est plutôt brutale. Couplée au fait que l’acteur qui l’incarne est Américain et que le film semble multiplier les clichés stéréotypés sur l’époque soviétique, on comprend mieux pourquoi le public russe n’a pas montré un très grand enthousiasme à la diffusion de la bande-annonce.

Rappelons-le pourtant, Marvel Studios et Disney s’étaient engagés à proposer une meilleure représentation des minorités et genres dans ses films. Après le premier film axé entièrement sur une super-héroïne (Captain Marvel), Marvel nous avait livré un film mettant à l’honneur sa communauté afro-américaine (Black Panther). Il devrait poursuivre sur sa lancée avec Shang-Chi, qui représentera la communauté asiatique.

Les stéréotypes rencontrés dans Black Widow posent toutefois quelques questions sur la représentation des nationalités dans les films Marvel. Marvel Studios tient très clairement un double-discours et n’enclanche l’argument de la représentation que lorsque celui-ci sert son marketing. La polémique semble être toutefois passée totalement inaperçue en Occident, où la plupart des critiques ciblent une courte séquence dans laquelle Melina déclare que le Gardien Rouge a trop grossi pour rentrer dans son costume. Une phrase qui trahirait selon certains internautes une certaine grossophobie…