La plateforme assure pourtant ne pas vouloir mettre en place un système drastique luttant contre le partage de comptes.

Le partage de compte : la déchéance 

Depuis toujours, la plateforme sait que ses abonnés partagent allègrement leur compte avec la famille ou les amis. Une pratique très répandue qui permet d’économiser quelques euros, mais qui représente une perte capitale pour Netflix.

Lors de sa dernière conférence audio, le responsable de produits au sein de Netflix, Greg Peters, était d’ailleurs revenu sur le sujet affirmant que ses équipes cherchaient un moyen de réduire le problème grâce à des moyens « conviviaux ». Difficile d’imaginer ce à quoi pourraient aboutir ces moyens conviviaux, mais on peut tout de même penser que Netflix n’interdira pas la pratique de manière drastique.

Netflix s’était déjà exprimé sur le sujet et avait affirmé voir dans cette pratique des abonnés potentiels. À terme, les profiteurs finiraient par souscrire à un abonnement propre. Mais ce discours, c’était avant l’arrivée d’Apple TV+ et de – très prochainement – Disney +.

La pratique coûte extrêmement cher à Netflix. Selon une nouvelle étude, le partage de compte coûterait plus de 135 millions de dollars par mois, soit environ 1,62 milliard de dollars par an.

En remédiant au problème, Netflix pourrait récupérer beaucoup d’argent que la plateforme pourrait réinvestir pour produire de nouveaux contenus originaux et donc séduire de nouveaux abonnés.

Une solution commune ? 

Selon THR, plusieurs grands noms de l’industrie du cinéma et du streaming vidéo, dont Warner Bros., Netflix, Disney, Sony et Paramount, seraient en train de discuter pour mettre au point un système luttant contre le partage de comptes et de mots de passe.

La guerre des services de streaming devrait accélérer le processus et l’apparition d’un tel système. Face à la concurrence toujours plus nombreuse, les différentes plateformes de streaming devront très certainement changer leurs plans de marketing et cela devrait passer par une restriction du partage de compte.