Le comité des Jeux olympiques au Japon vient de dévoiler les médailles qui seront distribuées aux athlètes l’année prochaine. Des récompenses ancrées dans la mouvance écolo, puisque composées d’éléments recyclés.

Dans un an se tiendront les 32e Jeux olympiques, dans la ville de Tokyo. Le compte à rebours est donc lancé, et c’est l’occasion pour le comité de faire des annonces à tour de bras autour de l’événement. Hier, on découvrait les six robots développés par Toyota pour faciliter la vie des athlètes et des spectateurs. Aujourd’hui, c’est au tour des médailles.

Le Japon semble prêter une grande attention à l’image qu’il renverra lors des prochains J.O. Le pays mise en effet sur le high-tech, mais aussi sur l’écologie, une problématique qui prend de plus en plus d’importance dans nos sociétés modernes. Et de ce fait, les récompenses en or, argent et bronze seront un peu spéciales, puisque composées d’éléments électroniques recyclés. Le comité organisateur tokyoïte  a parcouru le Japon pour trouver plusieurs produits électroniques au rebut, et en extraire les métaux précieux qui y sont cachés.

À ce jour, 78.000 tonnes d’appareils ont été récoltées. Ce qui inclut six millions de smartphones, 32 kg d’or, 3.500 kg d’argent et 2.200 kg de bronze. Il en faudra peut-être un peu plus pour créer les 5.000 médailles qui seront distribuées l’été prochain. En effet, la version dorée devra peser 556 grammes, la version argentée, 550 grammes, et enfin, la version de bronze pèsera 450 grammes.