La prochaine version de Windows devrait signer l’arrêt de mort des mots de passe. Une volonté de la part de Windows développée depuis quelques années déjà, mais sa dernière mise à jour bêta confirme de nouveau le funeste sort réservé aux mots de passe tels qu’on les connait.

En janvier dernier, les membres du programme de Windows Insider avaient déjà pu se faire une idée de ce à quoi ressemblerait Windows sans mots de passe. Les tests semblent avoir été concluants puisque Windows prévoit de lancer l’option aux utilisateurs à travers sa prochaine mise à jour majeure.

En attendant, une poignée d’utilisateurs inscrits à Windows Insider ont désormais la possibilité de désactiver totalement le recours au mots de passe.

Mais la mort du celui-ci ne signifie pas la fin de la sécurité du système d’exploitation de Microsoft. En effet, depuis quelque temps déjà, Windows a mis en place d’autres modes d’authentification, via notamment Windows Hello, comme la reconnaissance faciale et digitale et le recours à un code PIN.

À terme, Windows devrait remplacer les mots de passe par ces trois alternatives. Ce changement intervient en réponse aux mots de passe vieillissants. Ancré dans les habitudes des internautes, cet outil n’en reste pas moins parfois peu fiable. D’une part, parce que les pirates sont habitués à les cracker, d’autre part, malgré les recommandations, les internautes ont souvent recours à des mots de passe bateau (123456, motdepasse, azerty).

Pour pousser le mot de passe aux oubliettes, Windows propose aux utilisateurs de désactiver cette méthode d’authentification au profit de moyens plus modernes et censés plus sûrs. Le fait de ne pas directement forcer le passage à « l’après-mot de passe » est le moyen pour Windows de responsabiliser l’utilisateur sur la mise à mort de cette méthode. C’est également l’occasion pour le système d’exploitation de mettre en lumière les alternatives d’authentification et d’habituer les internautes à ces solutions.