Alors que l’on n’attendait pas grand chose de ce mois de mai 2019, les surprises se sont succédées et auront permis aux gamers de découvrir quelques jolies pépites indépendantes, parmi lesquelles l’excellent God’s Trigger. Retour sur un mois de mai étonnamment chargé!

Final Fantasy XII (Xbox One, PS4, Switch, PC)

Bien que les animations et décors du jeu ont pris un sacré coup de vieux, Final Fantasy XII n’en reste pas moins un excellent cru et probablement l’un des meilleures épisodes de la franchise. Square-Enix a réalisé un énorme travail de modernisation de son jeu, tant au niveau des visuels que de la bande sonore ou du gameplay. Les nostalgiques ne seront pas déçus de retrouver un univers connu, mais perfectionné. Au-delà de l’aspect visuel, les nouveaux modes de jeu ajoutent un réel intérêt à ce remaster, au même titre que le système de voyage accéléré qui facilite la progression. On notera également la présence d’un nouveau système de compétences du Zodiac Job qui a été revu et retravaillé, facilitant l’évolution des personnages dans le jeu. Parfaitement abouti, ce remaster devrait logiquement séduire autant les fans de la franchise qui avaient touché à l’opus au moment de sa sortie qu’à ceux qui avaient volontairement choisi de zapper cet épisode. Ce portage de FFXII sur Xbox et Switch clôt également un gigantesque travail de conversion de l’intégralité de la franchise par Square-Enix. Lire notre test complet.

Total War Three Kingdoms (PC)

Après trois adaptations de l’univers de Warhammer, le studio britannique Creative Assembly revient à ce qui a fait le succès de la série des Total War; un cadre historique et réaliste. Une adaptation de la chute de la dynastie des Han durant la Chine du 3e siècle pour laquelle le studio propose une version plus romancée ou réaliste des événements. Un contexte historique de choix parfaitement transporté dans Three Kingdoms auquel s’ajoute un gameplay complexe et exigeant caractéristique de la licence. Les amateurs dex jeu de stratégie et de gestion en temps réel trouveront facilement leur compte. Quant aux abonnés de la licence, Total War : Three Kingdoms intègre quelques nouveautés et richesses de gameplay intéressantes et agréables, sans pour autant révolutionner l’expérience de jeu. Lire notre test complet.

God’s Trigger (Xbox One, PS4, PC)

S’inspirant ouvertement d’Hotline Miami, God’s Trigger s’impose comme un excellent shoot en vue top-down, qui parvient à se distinguer de son modèle par sa profondeur de jeu. Car ici, il ne sera pas juste question de massacrer des hordes d’adversaires à coups de shotgun. Le jeu édité par Techland mélange brillamment les genres, en proposant des séquences de gunfights musclées, quelques énigmes, un peu d’infiltration et des combats de boss qui s’inspirent cette fois des fameux “bullet hell shooters” à la Cave. Un cocktail explosif qui révèle tout son potentiel en coop’ en local. Dans God’s Trigger, le joueur a également le choix de l’approche. Il pourra préférer la furtivité à la confrontation, ou au contraire favoriser des stratégies plus complexes. Une chose est sûre : le titre édité par Techland est une très bonne surprise, malgré des graphismes moyennement convaincants. Pour moins de 15€, vous passerez assurément un très bon moment! Lire notre test complet.

A Plague Tale : Innocence (Xbox One, PS4, PC)

Avec A Plague Tale : Innocence, le studio de développement français Asobo nous livre l’une des meilleures surprises de ce début d’année 2019. A mi-chemin entre le jeu d’infiltration et le titre narratif purement contemplatif, le jeu d’Asobo propose un cocktail de genres atypique et nous fait explorer une partie de l’Histoire méconnue de la France médiévale. Avec ses personnages attachants, son univers sombre, son ton mature et ses mécanismes de jeu surprenants, le titre d’Asobo ne devrait avoir aucune difficulté à séduire les joueurs les plus blasés. On lui regrettera toutefois son budget limité et son système de progression très dirigiste, qui ne donne pas suffisamment de liberté au joueur. Passer à côté sans y prêter attention serait toutefois une grossière erreur tant le titre d’Asobo a d’atouts pour séduire… Lire notre test complet.

Rage 2 (Xbox One, PS4, PC)

Pas forcément attendu au tournant, vu les ratés du premier volet, Rage 2 parvient à surprendre grâce à son cocktail explosif de gunfights et courses-poursuites en plein wasteland. Le mariage entre id Software et Avalanche Studios est presqu’idyllique.  Aussi nerveux qu’un Doom, Rage 2 reprend la recette des fast-FPS avec brio, tout en osant une approche plus en accord avec son temps, avec un vaste monde ouvert à explorer. Avalanche Studios nous livre un shooter d’une rare efficacité, auquel on n’aura finalement que de petits reproches à faire, au niveau de son scénario, guère passionnant à suivre, sa durée de vie un peu légère ou le manque relatif de vie qui se dégage des décors. Lire notre test complet.