Dès le 15 mai, les nouveaux plafonds pour les appels et SMS échangés dans l’Union européenne entrent en vigueur. Après la fin du roaming, cette nouvelle législation permettra de faire baisser les prix des communications entre les citoyens résidant dans les différents pays européens.

Bonne nouvelle pour les consommateurs qui ont l’habitude de téléphoner ou d’envoyer des SMS en dehors des frontières de leur pays. Dorénavant, les coups de fils et messages envoyés et reçus en Europe coûteront moins cher.

En juin 2017, les citoyens européens tiraient un trait sur le surcoût imposé lorsqu’ils utilisaient leur smartphone à l’étranger. Dès le 15 mai, la nouvelle tarification réduit le plafond des appels et SMS échangés entre les pays européens.

Nouveaux plafonds tarifaires

À partir de cette date, les opérateurs mobiles ne pourront plus facturer au-delà de 19 centimes la minute d’appel vers un autre pays de l’UE. Quant aux SMS, ils coûteront maximum 6 centimes. Des coûts intéressants auxquels il ne faut pas oublier d’ajouter les taxes et la TVA. Cela fera forcément augmenter le coût réel des communications dans des proportions propres à chaque pays et opérateur, mais cela reste une avancée importante pour les consommateurs.

D’autant que les 28 pays de l’Union européenne – Royaume-Uni inclus – adoptent cette nouvelle tarification maximale. Le nombre de pays concerné augmente avec la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein puisqu’ils font partie de l’accord sur l’Espace économique européen.

Cette nouvelle tarification est liée à la révision de la grille tarifaire de l’Union européenne initiée il y a deux ans avec la suppression des frais de roaming. Pour la Commission européenne, l’entrée en vigueur de ses nouveaux plafonds a pour but de réduire les différences de prix appliquées entre les États membres. Il est vrai que les tarifs appliqués dans certains pays peuvent beaucoup varier. De manière collatérale, cette nouvelle législation pourra également réduire le coût des communications au niveau national.

À noter que cette réforme ne concerne que les communications personnelles, les appels et SMS professionnels n’en profitent donc pas, mais les opérateurs peuvent toujours leur proposer une offre adaptée. Les nouveaux plafonds sont appliqués sans limite de durée ou de fréquence des appels et SMS.

Vous pouvez également consulter l’article du Soir, ici.