Des chercheurs en cybersécurité ont révélé qu’une infection informatique de grande ampleur se propage à la suite de la reprise de la série Game of Thrones.

Les analystes de Kaspersky Lab démontrent que les fans de la série Game of Thrones courent un risque élevé en téléchargeant illégalement la dernière saison de la série. Le premier épisode a été téléchargé illégalement près de 6,7 millions de fois en seulement 24 heures, et compte même 55 millions de visionnages tout aussi illégaux.

C’est un phénomène courant et chaque saison d’une série télé ou d’un film populaire est à chaque fois le moyen pour des personnes malintentionnées de propager des virus. C’est en effet le meilleur moyen pour camoufler des malwares afin de pouvoir prendre le contrôle d’un ordinateur, de récupérer des données ou d’appliquer des logiciels de rançons.

Mais la popularité de la série de HBO est sans aucune mesure, et ça, les pirates informatiques l’ont bien compris. Il s’agit pour eux d’un moyen pour profiter des téléspectateurs et des fans les plus impatients. L’étude montre que Game of Thrones comptait à lui seul 17 % des contenus piratés infectés en 2018, parmi les 31 séries les plus populaires. Pour Kaspersky Lab, il s’agit à chaque fois des premiers et des derniers épisodes d’une saison qui sont les plus susceptibles de contenir des logiciels malveillants.

« Notre analyse montre clairement que les personnes propageant les virus informatiques ciblent les séries populaires, très demandées sur les sites de téléchargement illégal. Pour le moment, les premières et dernières saisons de Game of Thrones sont celles qui rassemblent le plus de téléspectateurs. Ces personnes sont les plus exposées au risque. Les cybercriminels s’attaquent aux fans loyaux et impatients. Ils proposent un tout nouveau contenu vidéo qui est en réalité une cybermenace. Maintenant que la dernière saison de Game of Thrones est arrivée, nous souhaitons mettre en garde les fans contre la présence massive de virus informatiques disséminés sur les plateformes de téléchargement illégal. Jamais auparavant une série n’avait été à l’origine d’autant de cybercriminalité. » explique Jornt van der Wiel, expert en sécurité chez Kaspersky Lab.

Le mieux étant donc de se tourner vers une offre légale afin de ne courir aucun risque en terme de sécurité informatique.