Le très populaire site de streaming HDS a fait son grand retour sur la toile. Une bonne nouvelle pour de nombreux Belges à la recherche des films et de séries à regarder en ligne pourtant la pratique est toujours illégale. D’autant que le site en question n’est pas celui qu’il prétend être.

En novembre dernier, le site HDS fermait ses portes suite à l’introduction d’un système de blocage des sites illégaux en Belgique. Une absence difficile pour beaucoup de Belges en quête de films et de séries à visionner en ligne. En 2018, le site avait décroché la place du deuxième terme le plus recherché sur Google.  Et comme c’est souvent le cas lorsqu’un site du genre ferme ses portes, de nombreux sites “miroir” ont vu le jour. 

Ces sites n’étaient pas les successeurs de HDS, mais le prétendaient afin de faire venir des internautes sur leur page. L’occasion pour certains de développer leurs propres business sur les cendres des sites récemment fermés et de profiter de la naïveté des internautes.

En effet, ces sites dits “miroirs” affichent énormément de publicités et intègre bon nombre de virus. Attirés par des affiches de films même pas encore sortis au cinéma, les internautes peu méfiants cliquent et se retrouvent infectés ou envahis de publicité.

Si le site HDS semble effectivement être de retour, celui-ci semble quelque peu changé et en mal. S’agirait-il d’un énième faussaire ? Peut-être. En tout cas, les internautes à l’origine de la réapparition du site semblent avoir changé de nom de domaine pour pouvoir faire leur grand retour. Une technique très répandue chez ce genre de plateforme qui implique “simplement” de changer d’hébergeur afin de contourner la législation. 

Le streaming est illégal en Belgique 

En tout cas, il est important de rappeler que ce genre de site est parfaitement illégal en Belgique puisqu’il met à disposition du public des œuvres protégées sans l’accord de leurs ayants droit. La consommation des contenus présents sur ce genre de sites est également illégale puisqu’elle repose sur le streaming (copie provisoire et partielle) d’une source proposée illégalement sur le site Internet, comme l’indique le récent arrêt Filmspeler.

À côté de cela, il existe des solutions simples et bon marché qui rentrent parfaitement dans la légalité, notamment avec la très populaire plateforme de streaming Netflix, ainsi que Hulu ou encore Amazon Prime. Ces services de vidéos à la demande par abonnement ne cessent de séduire toujours plus d’utilisateurs et les prochaines offres Apple TV + – prévu pour cette année en Belgique – et Disney + devraient accroître cette tendance.