Le Président des États-Unis s’est encore une fois fait remarquer sur Twitter. S’exprimant sur le sujet de la 5G, Donald Trump a exigé du secteur des télécommunications américain de presser le pas et de commencer à s’intéresser à la “6G”.

Depuis de nombreuses années, Twitter est le lieu de prédilection du Président américain. Ce réseau social lui permet de partager ses opinions et commentaires  – parfois – fort peu pertinents. Son dernier tweet “intéressant” pointe du doigt la lenteur du déploiement du réseau 5G.

Le président exige que le réseau 5G soit déployé aux États-Unis le plus tôt possible. Il évoque même l’avenir du réseau, en évoquant la 6G. “[la 5G] est plus puissante, plus rapide et plus intelligente que la norme actuelle. Les entreprises américaines doivent redoubler d’efforts, sinon elles vont être à la traine. Il n’y a aucune raison pour que nous soyons à la traîne“, a partagé le Président américain sur le réseau social.

Une injonction adressée aux entreprises de télécommunications américaines qui – même si elle se veut patriote – n’aura pas forcément le résultat escompté. En effet, développer un nouveau réseau de téléphonie dépend d’énormément de choses, notamment la modernisation des antennes relais, mais également le développement d’appareils capables de se connecter à ce réseau.

À propos de ce dernier point, le salon mondial des mobiles qui ouvre ses portes le 23 février à Barcelone sera justement l’occasion de découvrir les avancées technologiques des constructeurs de smartphones et des projets des entreprises de télécommunications dans le domaine. Pour l’instant, la compatibilité des smartphones avec la 5G n’est encore qu’un projet.

Course au réseau

Ce tweet laisse plutôt sous-entendre un défi lancé à la Chine qui, comme les États-Unis, est déjà en train de travailler au déploiement de la 5G. Bien que l’opérateur mobile Verizon a déployé le premier réseau domestique 5G, les constructeurs de smartphones chinois, notamment Huawei, se placent en bonne position pour proposer des terminaux compatibles, et ce, malgré la présente d’Intel et Qualcomm du côté américain. L’avancée technologique chinoise est mal vécue par le Président américain, d’autant que les tensions économiques avec la Chine sont toujours tendues.

Le déploiement du réseau 5G est un cœur des préoccupations de beaucoup d’opérateurs mobiles et d’entreprises de télécommunications à travers le monde. Il est testé un peu partout et commence à devenir une réalité dans certains pays, mais nous en sommes encore qu’au début. Il faudra certainement plusieurs années avant que ce réseau devienne la norme. Et forcément, la 6ème génération, la 6G, est loin d’être à l’ordre du jour. Pour rappel, la 3G est apparue en 2000 et la 4G au début des années 2010.

Au-delà de son débit plus rapide et de la réduction de la latence, la 5G sera également intéressante pour contrôler les objets connectés et ouvrir tout un champ de possibilités jusqu’ici impossible à mettre en œuvre.