La Chine devient le second pays au monde à reconnaître l’e-sport et la pratique du jeu vidéo à haut-niveau comme un métier à part entière.

Comme le rapporte The Esports Observer, le Ministère chinois des Ressources humaines et de la sécurité sociale vient d’annoncer reconnaître deux nouvelles professions en rapport avec l’e-sport.
Dorénavant, il est donc officiellement possible d’être un “professionnel de l’e-sport” et un “opérateur de l’e-sport” au sein de l’empire du Milieu.

Le terme d'”opérateur de l’e-sport” définit des postes en rapport avec l’organisation d’évènements et de compétitions en lien avec l’e-sport.

Tandis qu’être un “professionnel de l’e-sport” désigne les joueurs, les entraîneurs, les analystes ainsi que les “boosters”‘. Il devient en effet de plus en plus courant, pour le grand public, d’engager des pros afin de pouvoir accélérer sa progression sur des jeux en ligne. Cependant, cette pratique est totalement interdite au sein des ligues de joueurs professionnels.

Cette avancée sociale montre à quel point la Chine a la volonté de devenir un acteur important sur la scène de l’e-sport, en encourageant notamment l’organisation de tournois.

Cela est un sacré pas en avant pour la reconnaissance de la pratique du jeu vidéo en tant que métier. Après la Corée du Sud, il s’agit du deuxième pays à considérer les e-sportifs comme des professionnels. Il ne reste plus qu’à espérer que cela puisse permettre de faire avancer les choses dans nos contrées.