Le réseau social professionnel lance une nouvelle fonctionnalité. À l’image de ce qui se fait sur les réseaux sociaux plus, LinkedIn présente son service de vidéo Live.

Avec son image plus sérieuse que les populaires Facebook, Twitter et autre Instagram, LinkedIn reprend – avec une bonne dose de retard – les fonctionnalités déjà apparues depuis longtemps sur les autres médias. Ainsi, comme le révèle TechCrunch, le réseau social professionnel va permettre à ses utilisateurs de diffuser des vidéos en Live.

En 2017 déjà, LinkedIn avait intégré les vidéos sur sa plateforme avec, par la suite, la possibilité d’appliquer des filtres et de publier des stories. Des fonctionnalités bien connues des autres réseaux sociaux plus populaires.

Prochainement, avec LinkedIn Live, les professionnels et entreprises pourront diffuser des vidéos en direct sur la plateforme. Actuellement lancée en version bêta aux États-Unis, la fonctionnalité n’est disponible que sur invitation. Elle devrait cependant s’ouvrir au plus grand nombre dans les mois à venir. Pour mettre au point ce nouvel outil, la société s’est associée à plusieurs experts en la matière (Wirecast, Switcher Studio et Brandlive) avec l’idée de proposer des Live plus raffinés que ceux qu’on peut observer ailleurs.

Le directeur de la gestion des produits, Pete Davies, explique que la fonctionnalité débarque en réponse aux nombreuses demandes de la communauté. « La vidéo est le format qui connaît la croissance la plus rapide sur notre plateforme à l’heure actuelle, et celui le plus susceptible de faire parler les gens », insiste-t-il.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, le réseau social professionnel espère « couvrir les conférences, les annonces de produits, les questions/réponses et autres événements dirigés par des influenceurs et des mentors », indique Pete Davies. Les internautes pourront réagir aux vidéos en direct via des commentaires ou des émojis.

À côté des Facebook, YouTube et autres Twitter et Instagram, on peut se demander si LinkedIn Live arrivera à se faire une place sur le marché des diffusions vidéos en direct. En tout cas, le réseau social professionnel qui compte près de 600 millions d’utilisations espère en tirer une nouvelle forme de monétisation, comme ce fut le cas lors de l’apparition des vidéos sur la plateforme.