L’année 2018 s’est révélée particulièrement riche en jeux vidéo, notamment avec la sortie de titres attendus de longue date (Red Dead Redemption II). Une abondance de jeux vidéo – bons et mauvais – qui ont engrangé près de 43,4 milliards de dollars de vente, soit 18 % de plus que l’année précédente. Parmi eux, certains ont connu un véritable succès, décrochant les meilleures places du classement des jeux les plus vendus au cours des 12 mois de 2018.

Red Dead Redemption II

Proche de la perfection, le nouveau jeu de Rockstar Games impressionne, tant au niveau de sa réalisation graphique, qui repousse les limites de la Xbox One X et de la PS4 Pro, que de la richesse de son univers, vaste, beau, et terriblement addictif. Si les contrôles seront nombreux à mémoriser, l’expérience mérite le détour, ne serait-ce que pour l’incroyable richesse des situations rencontrées, ou l’incroyable qualité d’écriture des scénaristes de Rockstar Games, qui nous livrent un scénario passionnant et des portraits de personnages d’un réalisme glaçant. Délicieusement pop-corn, ce western à la sauce Rockstar se laissera déguster durant des dizaines d’heures, et ne montrera son plein potentiel qu’une fois le mode multijoueur déployé. Cette fois, plus de doute possible : nous tenons là le jeu de l’année!

Retrouvez notre test complet ici.

Call of Duty: Black Ops 4

Si l’absence de mode solo lui est préjudiciable, le nouveau Call of Duty n’en reste pas moins très généreux au niveau de son contenu, avec ses 14 cartes à explorer en mode multijoueur, à travers 6 modes de jeu – dont 2 nouveautés -, son mode zombie entièrement repensé, à la fois déroutant et totalement décalé, et son nouveau mode blackout inspiré des Battle Royale – d’une efficacité redoutable malgré son côté très générique. Difficile d’être déçu par ce qui est sans aucun doute l’un des meilleurs shooters multijoueurs du moment. Nerveux, Black Ops 4 parvient à proposer une expérience de jeu très riche et suffisamment premium pour convaincre les joueurs de passer à la caisse. On reprochera toutefois à Treyarch et Activision leur empressement qui donne parfois à Black Ops 4 des airs de shooter générique…

Retrouvez notre test complet ici.

NBA 2K19

Plus qu’un énième opus, NBA 2k19  se révèle bien supérieur à son prédécesseur, reprenant les bons points de NBA 2k18, corrigeant les mauvais, tout en apportant plus de réalisme et de challenge pour le joueur. Sans véritablement révolutionner la franchise qui célèbre ses 20 ans, NBA 2k19 propose une expérience de jeu d’une très grande qualité avec des graphismes et des animations toujours plus impressionnantes. L’édition 2019 du jeu de basket NBA propose également de nombreux modes de jeux dont Carrière et Quartier qui ont été améliorés dans cette version. Côté scénario, le titre ne se montre pas très ambitieux, une fois à la NBA, l’histoire n’a plus de réel intérêt bien que cela n’ait jamais été un point central de la franchise. Les amateurs de ballon orange trouveront aisément leur compte avec ce titre.

Madden NFL 19

Cette cuvée 2019 de la célèbre simulation de football américain franchit un cap en termes d’immersion. Avec de nouvelles animations enrichies, NFL 2019 nous bluffe par son réalisme et des graphismes toujours plus impressionnants. Au-delà de sa beauté à couper le souffle, Madden NFL 19 propose des améliorations importantes au niveau du gameplay, poussant toujours plus loin l’impression de vivre les matchs en vrai. Malgré des temps de chargement assez long, l’édition 2019 Madden NFL ravira les amateurs de jeux de sport et de football américain grâce à une refonte complète des modes de jeux et d’un contenu inouï.

Super Smash Bros. Ultimate

Généreux en contenu, Super Smash Bros Ultimate est sans aucun doute le plus complet des épisodes de la franchise. Avec sa centaine de stages, ses dizaines de combattants à collectionner et son incroyable bande sonore, le titre de Nintendo devrait tenir les joueurs scotchés à leur pad durant de nombreuses semaines. S’il parvient à délivrer une bonne dose de fan-service, et tire relativement bien parti des capacités de la Switch, cet épisode souffre toutefois d’un mode multijoueur en ligne vérolée et d’un mode solo principal qui aura pour seul intérêt le déblocage intensif de personnages. S’il avait les fondations d’un jeu culte, Super Smash Bros Ultimate ne parvient pas tout à fait à convaincre, la faute sans doute à un certain d’ambition de la part des développeurs. Reste qu’à plusieurs, le titre reste bien fendard, et devrait s’imposer comme un must pour les soirées entre amis.

Retrouvez notre test complet ici.

Spiderman

Attendue au tournant, cette nouvelle adaptation de Spiderman en jeu vidéo ne décevra pas les fans de l’homme-araignée. Aussi brillant que le Batman de RockSteady, le Spiderman d’Insomniac offre une expérience d’une rare fidélité au matériau d’origine. Riche en contenu, le jeu d’Insomniac est également une jolie claque graphique et une très belle exclusivité pour la console de Sony. En revanche, si l’homme-araignée n’a jamais été votre dada, les chances que ce titre vous séduise sont plutôt maigres. Aussi réussi puisse-t-il être, le jeu de Sony s’adresse avant tout aux fans purs et durs de Spiderman.

Retrouvez notre test complet ici.

Far Cry 5

S’il déçoit au niveau de sa narration, ce nouvel épisode de la franchise d’Ubisoft séduit par la beauté de ses décors, la richesse de son gameplay, qui propose toujours plusieurs approches pour chaque mission, et sa durée de vie colossale. Riche en contenu, et visuellement superbe, Far Cry 5 est un énorme jeu bac à sable qui gardera les joueurs scotchés à leur pad durant des heures. Un FPS de grande envergure qui déçoit toutefois au niveau de son scénario – peu excitant à suivre -, de ses dialogues – pas très riches – et de ses personnages centraux – sans aucun charisme. Avec un tel contexte, Ubisoft aurait clairement pu faire beaucoup mieux. Reste que dans la pratique, difficile de ne pas prendre son pied sur un aussi grand terrain de jeu!

Retrouvez notre test complet ici.

God of War

S’il souffre de quelques petits défauts, ce nouveau volet de la franchise God of War n’en reste pas moins une excellente pioche, et un très bon point de départ pour les développeurs, qui au vu du final, ne tarderont à nous livrer une suite. Délicieusement violent, le God of War cuvée 2018 est incontestablement une très grosse claque graphique.

Au niveau du gameplay en revanche, peu voire pas de grosses surprise en dehors de la relation père-fils, qui a permis aux développeurs de se lâcher au niveau du gameplay, en introduisant quelques petites nouveautés intéressantes. Dantesque, le jeu de Santa Monica propose également une aventure riche en rebondissements, parfaitement mise en scène à travers des cinématiques sous la forme d’un long plan-séquence, dans un univers graphique radicalement différent de celui des précédents volets de la série, et pour cause puisque le nouveau God of War nous emmène à la découverte de la mythologie nordique. Belle claque graphique, God of War a tout du bon gros blockbuster.

On lui reprochera toutefois un rythme parfois haché, un bestiaire pas très varié et quelques passages qui auraient gagné à être plus courts… Mais que les fans ne se trompent pas, il n’en reste pas moins un excellent divertissement!

Retrouvez notre test complet ici.

Monster Hunter: World

Avec ce nouvel opus, Capcom réussit son pari de proposer une version ouverte de sa saga Monster Hunter avec un mode multijoueur léché. Connaisseurs et néophytes apprécieront les améliorations apportées à cet univers. Exit les temps de latence, l’exploration se fera en temps réel, permettant de croiser de nombreux monstres et autres pièges disséminés sur l’immense carte de Monster Hunter : World. Le jeu semble véritablement prendre vie à notre passage, proposant de très nombreuses interactions avec le joueur.

Habitué aux consoles portables, Monster Hunter : World débarque sur consoles de salon et PC ce qui apporte un vrai plus au gameplay, notamment pour ce qui est du contrôle de son personnage. De nouvelles améliorations supplémentaires continuent de souligner le tournant important de la saga. Plus accessible à première vue, grâce à des tutos et des explications plus nombreuses, l’aventure se révèle au fil des heures de jeu toujours aussi exigeante.

Assassin’s Creed: Odyssey

Après un Assassin’s Creed Origins mémorable, Ubisoft signe une suite presqu’en tout point supérieure à son ainée. Une recette parfaitement exploitée aujourd’hui par l’éditeur qui nous livre ni plus ni moins que le meilleur épisode de la franchise. D’une beauté à couper le souffle, riche en contenu, et d’une efficacité redoutable, Odyssey est un jeu qui captivera les passionnés d’Histoire et de mythologie. Au final, on ne lui regrettera que son héritage aux anciens épisodes de la franchise (l’animus et le système d’infiltration vieillissant), qui ternissent légèrement un tableau de maître.

Retrouvez notre test complet ici.